Blood Seasons ferme ses portes.

[18+] I can't ignore you anymore + Ôta Satoshi

 :: l'héritage :: troisième étage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 19 Déc - 17:43
I can't ignore you anymore. #Satoshi&Artur
© 2981 12289 0
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Déc - 12:08
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Déc - 13:10
I can't ignore you anymore. #Satoshi&Artur
© 2981 12289 0
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Déc - 15:10
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Déc - 12:15
I can't ignore you anymore. #Satoshi&Artur
© 2981 12289 0
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Jan - 23:02
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Jan - 10:49
I can't ignore you anymore. #Satoshi&Artur
© 2981 12289 0
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Jan - 23:59
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 11:11
I can't ignore you anymore. #Satoshi&ArturIl ignorait tout, tout ce que pouvait penser son interlocuteur en-dehors du fait qu'ils avaient pris autant de plaisir l'un que l'autre durant cet acte charnel. Il ne savait pas qu'il était amoureux de lui, qu'il le lui cachait depuis des années et que cette nouvelle rencontre ne faisait que remuer le couteau dans la plaie. Cependant, il savait qu'ils avaient fait une bêtise. Ils en avaient fait une, sauf qu'il la croyait moins importante que ce qu'elle se révélerait être. Mais Haya n'était plus là... alors Artur pouvait-il se blâmer d'avoir eu le désir d'autres bras ?
A son tour, le tatoueur vint s'allonger près de son amant de la soirée. La couverture jusqu'au niveau de sa taille laissait découvrir son autre tatouage, celui de la date du décès de sa famille. Ce fameux jour de Mars...
Sa main caressait doucement le bras de Satoshi, celui-ci reprenant sans doute son souffle et ses esprits. Artur aurait voulu dire quelque chose, mais il en était incapable. Qu'aurait-il pu déclarer de toute manière ? Qu'ils s'étaient bien amusés ensemble ? Il y avait des choses qui ne se disaient pas et celle-ci en faisait partie. Alors il soupira légèrement, son regard se perdant sur le dos de son partenaire qui lui faisait toujours face. Qu'en serait-il demain ? Le russo-japonais contint un bâillement entre ses lèvres, sentant néanmoins ses paupières qui s'affaissaient pendant que son cœur reprenait un rythme plus normal.
Il glissa une main dans sa chevelure pour repousser les mèches qui lui chatouillaient le visage et se laissa aller un instant à clore ses yeux. Il ne faisait pas froid, au contraire, il faisait même meilleur maintenant qu'ils avaient réchauffé la pièce. Artur pensa qu'il serait capable de rouvrir ses yeux pour souhaiter une bonne nuit à Satoshi, mais il sombra bien vite dans les bras de Morphée. Et ses rêves furent peuplés de sa famille, de Haya, de son enfant, tant et si bien qu'il n'apprendrait jamais quel mal il avait causé à son meilleur ami en murmurant le prénom de sa femme au cours de la nuit.
© 2981 12289 0
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Fév - 12:13
feat Tozawa G. ArturI can't ignore you anymore.Il ne pourrait plus jamais lui faire face. C'était ce qu'il était en train de penser quand il sentit qu'Artur s'était endormi près de lui. Toutefois, il termina par se dire qu'au contraire, il devrait lui faire face à l'avenir. Ils ne pouvaient pas en rester là, ils devraient forcément en parler. Satoshi s'était toujours dit avant de se détacher de son meilleur ami qu'il devrait lui dire tôt ou tard ce qu'il avait sur le cœur. Après ce qui s'était passé, il en avait pleinement l'occasion et, bien qu'il ne se sentait aucunement le courage de lui dire ce soir-là, il savait qu'il trouverait les bons mots le jour qui arrivera où il le lui dirait.
Seulement, après ce qui s'était passé entre eux, il se demanda s'il serait soulagé de ce terrible secret qu'il portait sur ses épaules. Désormais, il en voulait bien plus. Son corps en voulait bien plus. Cependant, il savait ses sentiments non réciproques et il était loin d'être du genre à en demander de trop. Il respecterait la décision d'Artur et aurait du mal à être gentil avec lui par la suite mais ferait de son mieux. Artur avait assez souffert comme ça, il allait certainement souffrir encore de cette nuit qu'ils avaient passé ensemble et de la déclaration d'amour qu'il lui ferait dans les jours à venir. Depuis quand était-il devenu une personne aussi cruelle ?
Les minutes continuaient de s’égrainer et son amant du soir murmura le prénom de sa femme défunte. C'en fut de trop. Il se mit à pleurer silencieusement et continua à serrer ses petits poings. Il se sentait si mal parce qu'il aurait pu éviter qu'ils ne finissent par coucher ensemble. Il était saoul, bien entendu, mais assez conscient pour ne pas permettre cela. Mais, n'était-il pas ridicule à penser comme il le faisait ? Rien n'aurait pu l'arrêter comme rien n'avait pu arrêter Artur parce que ce n'était pas tant eux-mêmes qui en avaient décidé ainsi mais leurs corps. Leurs corps cherchant du réconfort, de l'amour et tout un tas d'autres choses. Cette soirée avait été faite pour arriver quoiqu'il puisse arriver.
Il continua malgré tout à pleurer et à s'en vouloir. Il ne s'apitoya pas sur son sort, il s'inquiéta plutôt pour son ami qui dormait paisiblement contre lui. La nuit laissa enfin place à l'aube et ce fut vers les coups de six heures du matin qu'il quitta le lit du Printanier. Il s'habilla et le regarda dormir. Il semblait si bien les yeux fermés, il était dans un tout autre monde. Probablement un monde avec sa femme et son enfant. Il vit un tatouage au niveau de sa taille, une date ; la date de la mort de sa petite famille à tous les coups... Et c'était si triste.

Il attrapa sa veste et s'en alla précipitamment.

FIN
© 2981 12289 0
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD SEASONS :: l'héritage :: troisième étage-