Blood Seasons ferme ses portes.

Walking through the memories of my mind [RP Flashback]

 :: l'héritage :: quatrième étage :: hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 23 Jan - 13:00

Walking through the memories of my mind [RP Flashback]

Feat. Nakajima Camille & Hwang Elijah


Allongé sur l’un des lits de l’immense salle qui faisait office d’infirmerie, Elijah observait d’un regard vide la jeune femme qui prenait soin de désinfecter les entailles encore rougies présentes sur son avant-bras. Mais ce qu’ignorait néanmoins l’infirmière qui s’occupait désormais de lui, c’était qu’il s’était volontairement infligé ces marques de scarification. Et quand la jeune femme avait souhaité connaitre la raison de ces coupures, l’automnal s’était bien retenu de lui préciser ce détail et lui avait simplement répondu qu’il s’agissait d’un banal accident. Certes, son mensonge était loin d’être convaincant mais il ne souhaitait pas révéler les raisons de son acte. Mais pourquoi lui dévoiler la vérité ? Qu’en avait-elle à faire de savoir que ce n’était pas la première fois qu’il s’entaillait les veines ? Qu’il avait commencé à le faire quelques jours après le décès de sa mère ? Que cet acte lui procurait une forme de soulagement, quand bien même cette sensation puisse être perçue comme étant absurde aux yeux des autres ? Et que si son père n’avait pas remarqué ces entailles rougies ce matin, il ne se serait jamais rendu à l’infirmerie, puisqu’il refusait l’aide de quiconque ? Oui, qu’en avait-elle à faire après tout ?

Soupirant faiblement, l’informaticien dû patienter encore quelques minutes avant que la jeune femme finisse de lui désinfecter ces plaies. Une fois qu’elle eut terminé, Elijah poussa presque un soupir de soulagement et s’empressa de se lever se son lit. Remerciant rapidement la jeune femme, il passa la porte de sortie de l’hôpital, avant de se stopper presque brutalement au bout de quelques mètres quand il aperçut un jeune homme qui lui paraissait familier. Haussant légèrement un sourcil, l’australo-coréen s’avança lentement en direction de ce dernier, plongeant dans ses souvenirs afin d’essayer de mettre un nom sur son visage. Et finalement, après avoir observé avec minutie son visage, il finit par y parvenir et trouver le nom qu’il recherchait dans son esprit. « Camille… ? » Il avait désormais l’étrange impression d’être projeté quelques années en arrière, du temps où il était encore un élève qui écoutait le discours vaseux d’un professeur alors qu’il était assis sur une chaise inconfortable. Et les souvenirs concernant le jeune homme qui commençaient à parvenir les uns après les autres dans sa mémoire lui firent inconsciemment étirer un sourire sur ses lèvres. Remontant alors instinctivement les manches de son pull pour cacher ses marques de scarification, Elijah s’approcha un peu plus du jeune homme, espérant que ce dernier se souvienne également de lui ou que les souvenirs qui avaient ressurgis dans sa mémoire ne soient pas le fruit de son imagination.
© 2981 12289 0
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Jan - 13:56



Walking through the memories of my mind
feat Hwang Elijah

La journée s'écoulait lentement et Camille avait du mal à se concentrer devant ses patients. Il était allé voir son père en prison il y a trois ou quatre jours de cela parce qu'on le lui avait demandé et, même s'il avait su rester de marbre face à lui, il n'avait plus réussi à trouver le sommeil depuis. Ses nuits se résumaient à de longues insomnies ou de profonds cauchemars. Il était littéralement épuisé et il ne savait pas cette fois-ci ce qui le remettrait sur la ligne droite. Le café, c'était bon mais ça ne marchait pas à tous les coups.
Néanmoins, être psychologue de base n'avait rien de facile alors on pouvait dire qu'il savait comment tenir le coup et être un bon psychologue en toutes circonstances. Il enchaîna ses rendez-vous avec aisance comme il enchaîna le café. En milieu d'après-midi, comme il avait du temps avant son prochain rendez-vous, il partit d'ailleurs s'en chercher un autre mais aussi de quoi grignoter. La dernière chose qu'il avait mangé remontait à ce matin vers huit heures et ça commençait à peser lourd dans son estomac. Son café en main, il se dirigea donc vers la pièce qui contenait de quoi manger pour l'équipe médicale de l'hôpital puisqu'aller jusqu'à la cantine au deuxième étage leur ferait perdre trop de temps.
Il devait traverser plusieurs couloirs pour y aller et il salua au passage les personnes qu'il connaissait comme Eve toujours en plein affairement. Il sourit et continua son chemin quand une personne l'interpella. Il chercha d'où cela venait pour tomber nez à nez avec une personne qui lui disait vaguement quelque chose... Mais n'était-ce même pas plus que cela ?

« Elijah ? »

Que le temps passait vite. La dernière fois qu'il avait dû voir Elijah remontait à la fois où il lui avait tout raconté au sujet de sa vie privée. Il en avait eu quelque peu honte et le travail lui avait soudainement pris tout son temps qu'il n'avait pas réussi à le revoir depuis. Pourtant, Elijah et lui étaient comme des meilleurs amis alors cela craignait un peu qu'ils n'aient pas pu se voir depuis autant de temps. Ils n'avaient pas vraiment changé depuis mais il pouvait se passer énormément de choses en deux ans.

« Cela fait bizarre de se retrouver ici, dit-il en souriant, gêné, Qu'est-ce que tu es venu faire ici, d'ailleurs ? Est-ce que tu t'es blessé ? »

Pourtant, il n'en avait pas l'air vu comme ça. Il espérait que tout allait bien parce que cela l'inquiétait mine de rien.

BY .SOULMATES

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Fév - 21:51

Walking through the memories of my mind [RP Flashback]

Feat. Nakajima Camille & Hwang Elijah


Le regard toujours dirigé sur Camille, l’australo-coréen se sentit soudainement happé dans les méandres de sa mémoire, et un souvenir tout particulier lui revint clairement à l’esprit. Il se rappelait ainsi du jour où le psychologue lui avait déversé toute la colère qui était enfouie dans son être, une colère liée à son passé douloureux dont il avait été victime. Elijah se souvenait encore des larmes qui s’étaient déversées sur ces joues et qui ne semblaient pas vouloir s’arrêter. Du corps de son ami qui s’était affalé une fois que le dernier mot avait franchi la barrière de ses lèvres. Du regard qu’il avait posé sur lui. De la détresse qui se reflétait dans ses yeux encore humidifiés et rougis par les larmes. Cette scène était tellement vive dans sa mémoire qu’il avait l’étrange impression de la revivre et de ressentir à nouveau toutes les émotions par lequel il était passé à cet instant. Et désormais il se trouvait face à cette personne dont il avait été très proche dans le passé, mais qu’il n’avait pas revue depuis maintenant deux longues années. « Oui, ça fait bizarre de se revoir en effet…» Il ne pouvait clairement pas dire le contraire après tout.

Se mordillant la lèvre inférieure, Elijah retroussa instinctivement un peu plus les manches de son pull quand Camille lui demanda la raison de sa présence dans ces lieux. « Je suis juste passé à l’infirmerie pour soigner une blessure. Mais ce n’était rien de grave, ne t’inquiète pas… » Même s’il omettait de lui préciser qu’il se l’était infligé lui-même, la blessure en question était finalement bénigne. Au fond, il ne s’agissait que de quelques coupures, qu’un peu de sang qui s’était échappé de ses veines. Rien de bien préoccupant en somme. Il n’avait pas envie que Camille s’inquiète pour lui, alors lui mentir sur ce point lui avait semblé être une bonne solution. Il espérait simplement que ce dernier ne lui pas pose plus de questions à ce sujet.

Un silence s’instaura finalement quelques instants entre eux, avant que l’australo-coréen ne décide de le briser. « Qu’est-ce que tu deviens depuis le temps ? » En deux années, la vie d’une personne avait le temps de rapidement évoluer et l’informaticien se demandait quel pouvait être le chemin que son vis-à-vis avait emprunté. « Je me demande quand même… comment on a fait pour se perdre de vue. » Il avait prononcé ces mots dans un souffle, comme s’il se posait surtout cette question à lui-même. Peut-être aurait-il dû garder cette réflexion dans un coin de son esprit et ne pas la prononcer à voix haute ? Mais au fond, l’automnal ressentait le besoin de trouver une explication à cet éloignement alors cette interrogation s’était échappée naturellement de ses lèvres. Il ne comprenait pas comment ils avaient pu en arriver là. Comment un fossé s’étaient instauré entre eux depuis quelques années, et plus précisément depuis le jour où Camille avait laissé parler sa colère.
© 2981 12289 0
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Fév - 23:46



Walking through the memories of my mind
feat Hwang Elijah

« Tu ne peux pas savoir combien je le déteste. »

Il se revoyait être en train de lui dire à quel point il avait souffert plus face à la haine et à la tristesse de son père que face à la mort de sa mère elle-même. Il ne savait même plus comment il en était venu à tout lui dire à lui, à Elijah, alors qu'il avait lui aussi toutes les raisons du monde de souffrir autant que lui. Il s'était senti horriblement égoïste après cela et ce devait être la raison qui l'avait poussé par la suite à n'en avoir que pour son travail.
Ce jour-là, assis dans l'appartement de Camille autour d'une boisson, il avait mis le sujet sur le tapis. Il s'était dévoilé et les larmes, elles, avaient commencé peu à peu à venir se former au creux de ses yeux avant de couler le long de ses joues. Elles avaient coulé rageusement et tout le long de son récit alors qu'au fur et à mesure, sa rage se décuplait et il se sentait mal de déranger son meilleur ami avec ses problèmes. Mais, il avait commencé et il n'avait pas pu s'arrêter en plein chemin. À la fin, il était complètement effondré et n'avait plus que réussi à murmurer un faible : « Désolé. ».

Aujourd'hui, il allait mieux, certes, mais ses démons du passé le poursuivaient toujours. Certaines personnes arrivaient à les lui faire oublier, comme Gabrielle, bien que mauvaise et manipulatrice, et il marchait la tête haute avec un poids en moins. Avoir parlé à Elijah lui avait fait du bien mais les avait fait s'éloigner l'un de l'autre. Alors, est-ce que ça avait été si bien d'être égoïste ?
En tout cas, Elijah n'avait pas réellement changé. Toujours à faire attention aux autres, semble-t-il, et... À être aussi évasif. Il regarda son bras et haussa un sourcil. Ils avaient beau ne pas s'être côtoyé pendant deux ans à peu près, il avait beau avoir pensé qu'ils avaient pas changé tous les deux mais, en réalité, ils n'avaient pas changé. Il le connaissait, peut-être moins qu'avant, mais il le connaissait. Il savait qu'il ne lui disait pas toute la vérité sauf qu'il se voyait mal la lui demander alors qu'il venait tout juste de le retrouver. Cela ne serait pas vu d'un bon œil alors il se retint de lui dire quoi que ce soit à ce sujet... Pour l'instant.

« D'accord. Fais attention à toi. »

Il sourit et fixa ses pieds le temps d'un instant. Qu'est-ce qu'il devenait ? Pas grand-chose. Mais, ce n'était pas la bonne réponse à donner. Il releva la tête et reprit contenance.

« Je suis toujours psychologue, dit-il, Mais, mh, avec Gabby, c'est terminé. Pour de bon, ajouta-t-il, Et toi alors ? Est-ce que tu t'es trouvé quelqu'un ? »

Il savait son ami autant attirer par les hommes que par les femmes, il ne faisait pas de différence. En deux ans, il devrait bien avoir trouver quelqu'un... À moins qu'il n'ait fait son difficile. Tous les deux l'étaient mais ce qui les avait rassemblés était plutôt le fait qu'ils étaient tous les deux contre le système de l'Héritage. Alors, pourquoi avaient-il cessé de se voir ? Il baissa la tête et serra ses poings.

« Je me le demande aussi... Surtout que notre dernière rencontre n'a pas été des plus joyeuses. », rit-il nerveusement.
BY .SOULMATES

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Avr - 16:55

Walking through the memories of my mind [RP Flashback]

Feat. Nakajima Camille & Hwang Elijah


Camille faisait partit des rares personnes qu’Elijah appréciait énormément, à qui il tenait malgré la distance qui avait pu s’instaurer entre eux. Il faisait partie de ces personnes avec qui il partageait une douleur commune, celle du deuil, de la mort de l’un de leurs proches, en l’occurrence de leurs mères respectives. Ils avaient tous deux ressenti ce vide, cette absence qu’elles avaient laissé sans le vouloir. Ils avaient tous deux ressenti cette colère qui naissait après la mort d’un proche, et la tristesse qui envahissait l’être par la suite. Mais Camille, contrairement à lui, n’avait pas eu la chance de pouvoir se raccrocher au seul parent qui lui restait, puisque ce dernier avait rejeté toute sa colère contre lui et qui ne méritait pas d’être dirigée sur le printanier. Et toute la souffrance qu’il avait alors emmagasinée s’était déversée le jour où il lui avait tout avoué. Les mots étaient sortis instinctivement, accompagnée de larmes qui avaient roulées sur ses joues. Elijah se souvenait encore parfaitement de cette scène. Il ne l’avait pas oublié et elle était encore profondément ancrée dans sa mémoire.

Fixant de nouveau son vis-à-vis, il remarqua le regard de ce dernier se poser sur son bras et son sourcil s’arquer légèrement. Forcément, à cause de sa discrétion, il éprouvait désormais des doutes… Mais Elijah ne souhaitait pas qu’il s’inquiète pour lui. Après tout, ce n’étaient que de simples coupures au fond… L’automnal se contenta donc d’hocher simplement la tête pour lui indiquer qu’il ferait tout de même attention à lui, même s’il savait pertinemment qu’il n’allait pas sensé de se scarifier. Il en ressentait bien trop le besoin. Cet acte était finalement l’unes des seules solutions qu’il avait trouvé pour soulager ses maux, avec l’écriture. Et il en était ainsi devenu entièrement dépendant…

Tout en continuant de fixer le psychologue, Elijah répondit au faible sourire que ce dernier lui avait adressé avant de répondre à la question qu’il lui avait posé. « Ça n’est pas trop difficile ? Je ne sais pas comment tu fais pour ne pas déprimer à force d’exercer ce métier. » Entendre des personnes raconter leur malheur toute la journée ne devait pas être une activité de plus agréable. Alors il se demandait sincèrement comment il parvenait à ne pas devenir aussi abattu que ses patients… Du moins il l’espérait, car l’idée même qu’il soit démoralisé l’affecterait bien trop…

Haussant par la suite un sourcil, l’informaticien fut surpris par les dires de son vis-à-vis. « Ah oui… ? Je dois t’avouer que je suis un peu surpris malgré tout… Je pensais vraiment que vous étiez encore ensemble… » Bien qu’il n’ait pas souvent eut l’occasion de voir la jeune femme, il était pourtant persuadé que leur histoire durait encore aujourd’hui. Mais bien que sa curiosité le pousse à demander à Camille la raison de leur rupture, il préféra ne pas lui poser la question et le laisser le jeune homme lui donner une réponse seulement s’il le souhaitait. « Sinon, je n’ai trouvé personne pour l’instant. Mais à vrai dire, je n’en ai pas envie. Je ne me vois pas partager indéfiniment ma vie avec une personne en particulier. Même si… disons que mon père n’est pas vraiment de cet avis. » S’il y avait bien une chose qu’il avait caché à Camille, c’était bien le projet qu’avait eu son père, le projet de le marier avec un jeune homme du nom de Taïka, sous prétexte qu’il était le fils d’amis proches et que ces derniers étaient des estivaux et qu’ils pourraient ainsi les protéger. Mais cette excuse n’était qu’un leurre aux yeux de l’informaticien, et elle n’était en aucun cas recevable. Son père n’avait pas le droit de le forcer à épouser une personne pour qui il éprouvait de la haine et de la rancœur. Il n’avait pas le droit de le priver du peu de liberté qu’il possédait…

Soupirant doucement, Elijah se concentra à nouveau sur les dires du psychologue pour tenter de penser à autre chose. « Non en effet… » Leur dernière rencontre avait été loin d’être joyeuse… Et le dernier souvenir qu’il partageait ainsi l’un de l’autre concernait une période sombre de la vie du psychologue… « Je suis désolé Camille… J’aurais dû… » Se mordillant doucement la lèvre inférieure, l’informaticien observa évasivement son interlocuteur avant de reprendre. « J’aurais dû être là pour toi… pour te soutenir… » Remarquant alors les poings serrés de Camille, Elijah se mordit un peu plus fortement la lèvre et fixa son interlocuteur avec un regard désolé, ne sachant pas comment interpréter son geste. « Tu dois m’en vouloir, n’est-ce-pas ? »
©️ 2981 12289 0

HRP:
 
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD SEASONS :: l'héritage :: quatrième étage :: hôpital-