Blood Seasons ferme ses portes.

You've got me forever (Soo)

 :: l'héritage :: quatrième étage :: hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 14 Mar - 18:35
You've got me forever × Soo & Giu ×
Les bras béants, le visage pale comme jamais, Giulietta laissait Madame Nam pleurait contre elle, ses bras tremblants entourant sa nuque. Pourquoi… pourquoi tout s’écroulait sous leurs pieds ? Comment une seule personne avait pu faire autant de carnage en si peu de temps ? Impuissante et meurtrie, la jolie blonde se mordit la lèvre de colère et de frustration. Son cœur déjà bien trop mutilé ne pouvait qu’être un peu plus dévasté face à cette terrible nouvelle qu’elle venait d’apprendre. Elle avait seulement appris la mort de son propre père dans la nuit… et voilà qu’on lui annonçait le décès du Monsieur Nam à présent, le père de son meilleur ami. Moins d’une heure avant, elle avait appris grâce à Yun Jae que Soo avait fini par ouvrir les yeux. Voyant enfin un peu de lumière dans cet enfer, la summer n’avait pu que se précipiter vers la chambre où le printanier était gardé, bien trop heureuse de le savoir sain et sauf. Mais une fois arrivée près du lieu propice, elle était tombée sur la mère du géant, effondrée comme jamais. Sur le coup, la jeune femme n’avait pu s’empêcher de penser au pire en la voyant ainsi, imaginant que son ami le plus précieux avait lui aussi fini par les quitter. Seulement, ce n’était pas Soo qui était parti, mais Monsieur Nam. « Giulietta, je t’en supplie… Je… je ne peux pas lui annoncer que… » Supplia alors la pauvre génitrice, serrant nerveusement la blonde contre elle tandis qu’une amie aussi dévastée qu’elle lui caressait les cheveux en essayant de la raisonner. Les larmes aux yeux et le cœur lourd de douleur, Giu finit par passer son bras valide dans le dos de la petite femme, afin de l’étreindre. « Je vais le faire » Promit-elle d’une voix douce, prête à porter ce fardeau si difficile, malgré tout ce qu’elle subissait déjà avec la perte de son propre géniteur.

Pour eux. Pour Soo. Tant pis s’il la détestait après cela, son affection pour lui pouvait supporter encore beaucoup de choses.

Entrant alors à pas de loup dans la chambre du blessé, elle se cala un instant contre la porte fermée. Un sourire ému et affligé étira difficilement ses lèvres crispée, tandis qu’elle l’observait en train de se reposer, les paupières fermées. Comment lui dire… ? Comment lui annoncer une chose pareille alors qu’il venait à peine de reprendre conscience ? Qu’il souffrait déjà ? Qu’ils se retrouvaient enfin… ? Se rapprochant finalement du lit, elle souffla un coup, le corps tremblant. Avec tendresse et malgré tout beaucoup de joie, elle s’abaissa vers lui pour déposer un doux baiser sur son front. Ce geste suffit pour lui faire ouvrir les yeux, faiblement. « Salut toi… !» Murmura-t-elle d’une voix suave et apaisante, lui offrit le plus beau sourire dont elle était capable à présent. « Comment tu te sens ? Tu… tu m’as… » Manqué ? Oui, horriblement. Encore plus avec ces distances qu’ils avaient mis entre eux depuis ce moment ambigu ensemble. Elle n’avait pas cessé de prendre de ces nouvelles depuis leur arrivée à l’hopital. Mais trop triste et submergée, Giu ne put que verser des larmes, silencieusement. « Kun va bien, il est hors de danger à présent… ! » Au moins, il serait rassuré d’entendre cela. Mais pour le reste… comment arriver à le formuler correctement ? « Ton père est mort. Mon père est mort. Nous n’avons plus de pères. » ? C’était si cruel ! « Soo, amore… » Susurra-t-elle sans réussir à terminer sa phrase, de façon tendre et maternelle, chose qu’elle ne faisait uniquement lors des moments importants entre eux. Exactement comme le faisait son propre père avec elle pour lui témoigner son affection ou la rassurer. Sa main alla caresser doucement ses cheveux bruns.« Je suis tellement désolée… » Arrêtes de pleurer Giu, arrêtes bon sangs… Il ne va pas comprendre…
     
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Mar - 15:41
ft.
bbjae
« stay here, with me, i need it »
source : tumblr


Après la visite de Yun Jae de quelques heures, il ne s'était pas senti bien, et avait été contraint de se reposer. Fatigué, épuisé par la douleur, il avait vite abandonner l'idée d'être têtu. En plus d'avoir eu une nouvelle dose d'anti-douleurs, il ne pouvait plus résister à la lourdeur de ses paupières. Elles se fermaient presque toutes seules, et ce fut donc ainsi qu'il trouva un sommeil sans rêves, dénué de toutes souffrances. Il ne savait pas combien de temps il avait dormi, mais lorsqu'il ouvrit les yeux, le visage de Giulietta était au-dessus du sien, et malgré son envie d'ouvrir grands ses yeux d'extraterrestre, il n'eut la force de les ouvrir qu'à moitié. Les cachets étaient toujours présents dans son organisme, mais au moins, il ne sentait pas son dos. Le baiser déposé sur son front lui avait provoqué une vague de chaleur apaisante, et un petit sourire s'était dessiné sur ses lèvres. Bon sang, ce qu'elle lui avait manqué. Sans qu'elle ne finisse sa phrase, il devina aisément que ses propres pensées étaient partagées. « Tu m'as manqué aussi Giu ... » Il avait eu peut de la perdre, qu'elle soit blessée, qu'elle ne s'en sorte pas, qu'il ne la revoit plus jamais et que leur dernière discussion n'avait été que par messages, mitigé entre le froid et la confusion. C'était la deuxième personne qu'il voyait ce jour-là, depuis son réveil, et il était extrêmement content que ce soit sa meilleure amie. Bien qu'il se demandait où était ses parents. Il n'avait encore eu aucune nouvelle d'un des deux, et ça l'inquiétait.

Cheol Soo poussa un long soupir de soulagement, lorsqu'elle lui annonça que Kun était tiré d'affaire lui aussi, qu'il allait bien et qu'il pourrait le revoir une fois rétabli tous les deux. Il fronça les sourcils, tout en ayant ce mauvais pressentiment au creux de son ventre, celui qui lui disait que Giu n'avait pas du tout l'air dans son assiette. Plus les secondes passaient, plus il la voyait contrariée, et son visage se décomposait en même temps qu'elle explosa presque en sanglots à côté de lui. Il paniqua, son cœur allait finir en lambeaux si cela continuait, mais il resta, le visage quasiment impassible devant ce qu'il se passait parce qu'il ne comprenait pas. « Giu ... » Il la connaissait suffisamment pour savoir que ce n'était pas anodin, que ce n'était pas juste le contre coup des récents événements. Il y avait réellement quelque chose qui clochait. Il attrapa l'une de ses mains, et la tira sur son lit, afin qu'elle s'allonge à côté de lui, presque sur lui en fait, parce que le lit n'était pas non plus un palace, mais tant que son dos ne le faisait pas souffrir, tout allait bien. C'était limite il ne sentait plus son corps maintenant de toute façon. La morphine devenait sa meilleure amie. Il avait posé sa main dans ses cheveux, caressant doucement son crâne pour essayer de la calmer, de lui faire reprendre une respiration normale. « Parles-moi Giu ... »
Nam Cheol Soo

Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 1445
situation marital : presque en couple avec yun jae
Appt n° : 195
Emploi/études : agent de sécurité
Passe-temps : sport, dessin
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t50-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol http://blood-seasons.forumactif.org/t30-nam-cheol-soo#11160 http://blood-seasons.forumactif.org/t21-04-09-2016-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol#29
médaille or



" La façon dont tu pleures, la façon dont tu souris. Sais-tu à quelle point tu es important pour moi ? Les mots que je veux dire, les mots que j'ai perdu. Je vais me confesser à toi mais écoute seulement. Je vais chanter pour toi, chanter pour toi. Écoute seulement et souris " ▵
[ SING FOR YOU ] - EXO
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Mar - 11:00
You've got me forever × Soo & Giu ×
Impossible de stopper ces larmes, impossible de le regarder droit dans les yeux et de lui faire face. C’était trop dur. Et inconsciemment, elle maudissait le ciel de leur avoir réservé un pareil destin. Pourquoi eux ? Pourquoi des personnes aussi chères à leur cœur ? Ce qu’ils avaient déjà vécus en manquant de mourir, en vivant le chaos… tout cet enfer n’avait-il pas été suffisant ? Le monde était cruel, la vie injuste. Et elle… Tellement triste pour le coup. Giulietta était inconsolable. Et elle savait malheureusement que son ami allait partager ce même sentiment dans peu de temps. Elle s’en voulait pour ça. Pleurant calmement mais sans réussir à s’arrêter pour autant, la jolie blonde s’excusa déjà d’avance, tandis qu’il la regardait avec un air inquiet. Il savait. Il la connaissait par cœur. Cheol Soo savait parfaitement qu’elle n’était pas du genre à pleurer pour des broutilles. Qu’elle était… tout, sauf genre de fille pleurant facilement. Au contraire, Giu prenait toujours beaucoup sur elle et sur ses émotions. Mais fort est de constater que la jolie blonde n’avait plus la bravoure de retenir ses sanglots. Alors oui : quelque chose de grave était arrivé. Quelque chose d’incroyablement triste… Et elle n’arrivait pas à trouver les mots pour.

Se laissant entrainer par cette main grande et chaleureuse qui la tira vers le lit, la summer s’allongea alors auprès de son double masculin, sans s’arrêter de pleurer. Atèle à son bras gauche, elle ne put qu’enfouir son visage humide dans le creux de son cou pour répondre à son étreinte. C’était inimaginable de réaliser à quel point il avait pu lui manquer. A quel point elle se sentait mieux maintenant qu’elle était tout contre lui. A quel point ils étaient terriblement fusionnels. Malheureusement, Giulietta n’arrivait pas à savourer ces retrouvailles pourtant tant attendues et ces gestes affectueux, bien mérités. Se laissant bercer tandis qu’il caressait inlassablement ses cheveux blonds, elle affirma, d’une voix tremblante et émue « Tu es mon meilleur ami. Toute ma vie … tu n’auras de cesse d’exister dans mon cœur » Et toute sa vie, elle serait à ses côtés, même par la pensé, même si le temps finit par les éloigner pour x raison. A la vie, à la mort. Eux et ceux qu’ils aimaient, contre le monde entier. Presque comme un frère et une sœur. Soupirant fragilement contre la peau de sa nuque, la belle s’arma de courage pour annoncer la terrible nouvelle qui allait faire tomber Soo, malgré toute la douceur et le tact qu’elle pourrait mettre dans ses propos. « Promets-moi de ne pas abandonner… d’accord ? Promets-moi ! » Supplia-t-elle, en se lovant un peu plus contre lui, malheureuse et inquiète comme jamais. « Soo… » Peu importe les formes, peu importe la tendresse qu’elle mettrait dans sa voix. Cette annonce allait le briser. Et c’était bien ça qui la faisait souffrir. « Ton père… Ton père n’a pas survécu aux explosions... » Elle avait pu sentir le corps entier du géant se raidir contre elle en annonçant cela. « Je suis désolée Soo… tellement désolée… » Se blottissant encore plus près de lui afin de lui apporter du soutien et de la chaleur, elle informa également, d’une voix brisée et aiguë, à peine audible « Le mien… Le mien aussi nous a quitté… » Éclatant de nouveau en sanglot, Giu trembla malgré elle de tout son corps. Elle n’était pas là pour lui. Elle n’était pas là pour le sauver, pour l’aider à survivre. Dieu ce qu’elle s’en voulait… Finissant par se redresser tout en restant sur le lit, la belle observa le visage de son meilleur ami. Il semblait de ne pas vouloir craquer, ne pas vouloir accepter ça. Non sans avoir peur d’un éventuel rejet, la belle laissa sa main glisser sur la joue du jeune homme, lui offrant toute la tendresse qu’elle pouvait. « Ta mère est là. Yun et Kun sont là. Je suis là… » Affirma-t-elle alors, essayant de lui donner de l’espoir malgré tout, de se montrer forte pour lui. « Tu n’es pas seul Soo, on… on va traverser cette épreuve ensemble. Et je te fais la promesse que plus jamais, on perdra des personnes aussi importantes pour nous comme ça » Plus de cette façon. Jamais, jamais, jamais. Sa main alla caresser ses cheveux noirs et décoiffés, de façon maternelle. « Craques si tu en as besoin mon cœur, il n’y a que moi… » Personne pour le juger. Qui oserait le faire de toute façon ?  
     
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Mar - 15:25
ft.
bbjae
« stay here, with me, i need it »
source : tumblr


Elle était en train de le faire paniquer, elle avait quelque chose à lui annoncer, c'était sûr. Tous les deux se connaissaient par cœur, impossible de cacher quoi que ce soit. C'était certainement cette amitié amoureuse qui leur permettait de se connaître si bien. Et Cheol Soo l'avait senti presque immédiatement. Lui avouer en premier que Kun était sorti d'affaire était sans doute pour amortir le choc prochain, mais quoi ? Yun allait bien, ses meilleurs amis aussi, alors qui ? Un de ses autres amis ? Ses parents ? Un frisson d'effroi le parcourut lorsqu'il émit la possibilité qu'il soit arrivé quelque chose à ses parents, à sa mère surtout. Il ne pensait pas possible qu'il puisse arriver quelque chose à son père, il était le plus solide de la famille, le plus fort et certainement bien plus prudent que son fils, qui ne cessait de se mettre en danger pour les autres. Oui, ce père égoïste, qui ne pensait plus souvent à lui-même qu'à ses prochains, même son propre fils n'avait pas eu le loisir de choisir une voie qui lui plaisait. Il avait été enrôlé presque de force dans le service "militaire" de l'Héritage. Il était hors de question qu'il reprenne la suite de sa mère, professeur de dessin, alors qu'il avait un don certain dans ce domaine.

Il continuait de caresser les cheveux de sa jolie blonde, couchée contre lui, il n'avait pas envie de savoir finalement, il avait envie de se fermer, parce qu'il sentait le pire arriver. Elle semblait lui faire une déclaration, en lui disant de tenir le coup, qu'il était son meilleur ami. Putain, elle le faisait clairement flipper, et même s'il gardait le silence, il était tendu au maximum dans son lit. Et la nouvelle tomba comme une bombe. Comme les explosions qui avaient eu lieu hier dans la journée, celles qui avaient pris tout le monde par surprise, celles-là-mêmes qui avaient détruit d'innombrables vies humaines dans l'Héritage. Son père. Ce même père qui lui avait fait la morale de nombreuses fois. Tout son corps était raide, comme mort, il n'avait aucune réaction, regardant Giulietta avec un visage neutre, presque effrayant. Il l'écoutait, mais seulement d'une oreille, elle le réconfortait, pleurait pour lui, pour eux, pour toutes les pertes de leur entourage. Elle se foutait de lui ou quoi ? Il n'arrivait tout simplement pas à le croire. La nouvelle mettait un certain temps à lui paraître réel, il ne pouvait tout simplement pas l'accepter. Non, clairement pas. La tension montait en lui lentement, comme une attraction à sensation forte, et lorsqu'il reposa son regard perplexe sur sa meilleure amie, il ne put retenir son rire. Un rire franc, mais fou. Cheol Soo se plongeait lui-même dans le déni total. En même temps que son rire de folie, de chaudes et grosses larmes coulaient le long de ses joues. Ses sentiments étaient en contradiction, son cœur saignait mais son cerveau était bloqué sur ce sentiment étrange qu'il ressentait. Et il continuait de se marrer, comme si elle lui avait sorti la blague la plus drôle du monde. De toute évidence, il ne savait pas sur quel pied danser.
Nam Cheol Soo

Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 1445
situation marital : presque en couple avec yun jae
Appt n° : 195
Emploi/études : agent de sécurité
Passe-temps : sport, dessin
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t50-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol http://blood-seasons.forumactif.org/t30-nam-cheol-soo#11160 http://blood-seasons.forumactif.org/t21-04-09-2016-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol#29
médaille or



" La façon dont tu pleures, la façon dont tu souris. Sais-tu à quelle point tu es important pour moi ? Les mots que je veux dire, les mots que j'ai perdu. Je vais me confesser à toi mais écoute seulement. Je vais chanter pour toi, chanter pour toi. Écoute seulement et souris " ▵
[ SING FOR YOU ] - EXO
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar - 1:30
You've got me forever × Soo & Giu ×
Elle ne put que se haïr à cet instant. Se détester pour oser annoncer une tragédie pareille aussi maladroitement.Mais aurait-elle pu faire autrement ? Elle-même était submergée par le chagrin, anéantie par la perte de son propre géniteur. Adosser ce rôle était bien trop délicat pour elle. Seulement, Giulietta ne pouvait que se montrer forte et présente pour son meilleur ami. Ce garçon qui comptait bien trop pour elle, depuis des années maintenant. C’était normal. Après tout, elle était plus âgée que lui et… bien trop protectrice pour faire passer sa propre peine avant la sienne. Quand bien même c’était difficile, quand même bien c’était douloureux, la summer s’était promis de veiller plus que jamais sur le printanier. Sur son premier amour, son ami et frère. L’observant derrière ses sanglots, elle ne put qu’afficher une mine affligée lorsqu’il se mit à rire, nerveusement, horriblement. Entendre ce rire était tout simplement insupportable et elle avait envie de le secouer, de lui ordonner d’arrêter. Cela faisait beaucoup trop mal... « Nam Cheol Soo  ! » Supplia-t-elle sans espoir, avant d’avoir le cœur brisé en découvrant les lourdes larmes roulant sur les joues fines du coréen. Cela ne l’empêcha pas de rire encore, comme un fou, comme une personne loin de toute réalité. Pourtant, la réalité était bien celle-ci : son père était mort. Le sien également. C’était arrivé et ils ne pouvaient malheureusement rien faire contre cela, quand bien même c’était injuste et cruel. Tout ce qu’ils pouvaient faire à présent, c’était rester ensemble, veiller l’un sur l’autre ainsi que sur les personnes qui leur étaient chères. Et si Soo semblait incapable pour le moment de faire une telle chose, Giu, elle, arriverait à le faire. Quitte à laisser de côté sa tristesse inconsolable, quitte à ne jamais réellement faire le deuil de son propre géniteur. Elle allait se montrer forte, courageuse et plus que jamais là pour ses proches. A commencer par lui.

Seulement, le fait de le voir dans cet état était tout simplement abominable pour elle. Intolérable. Abattue comme jamais, la jeune femme ne put que détourner son visage ailleurs durant un instant, pleurant plus fort comme pour gagner sur les rires malsains et terribles de son meilleur ami. Sa main se contenta de se poser sur la sienne, sachant pertinemment qu’il ne la saisirait pas sur le coup, mais au moins lui montrait-elle sa présence malgré tout. A bout de nerf, elle ferma les yeux, laissant rouler des dizaines de larmes sur son visage d’ange, aussi désespérée que lui. Au bout d’un moment, ses prunelles dorés et rougies finirent par revenir sur le géant qui semblait dans le déni le plus total. Il ne se calmait pas. Pire encore, il commençait à devenir hors de lui. « Soo, je t’en prie ! » S’exclama alors la blonde, d’une voix tremblante et brisée. Sans plus attendre, elle se rapprocha de lui, et colla rapidement son front contre le sien afin de le canaliser un minimum. Ses doigts tenaient autant fermement que tendrement son visage en coupe, elle caressa sa peau et effaça les sanglots du garçon, prête comme jamais à partager sa peine, à recevoir sa fureur, à être tout ce dont il avait besoin. « Arrêtes… » Souffla-t-elle, l’obligeant ainsi à admettre la vérité, à ouvrir les yeux, à pleurer réellement s’il le fallait. Elle était là pour lui. Et pleins de gens l’étaient également. Le voir ainsi ne pouvait que briser encore plus le cœur déjà meurtri de la belle… Déposant ses lèvres contre sa joue humide, les paupières closes, elle tenta de lui  faire reprendre une respiration normale, de ne plus autant trembler. Son nez vint ensuite frôler le sien, délicatement. « Je suis désolée… » Murmura alors Giu, dans un souffle, plongeant ses yeux larmoyants dans ceux rouges du jeune homme.

code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Mar - 14:44
ft.
bbjae
« stay here, with me, i need it »
source : tumblr


Pour être honnête, il ne contrôlait plus rien, plus aucune émotion, plus aucun sentiment, il se laissait aller dans cette douce folie qui semblait le protéger de la chute. Une chute de plusieurs étages, c'était comme s'il allait tomber du ciel en fait, tel un ange déchu chassé du Paradis. Il avait peur de bien comprendre, de l'avoir bien comprise, elle, sa meilleure amie, celle en qui il avait une confiance totale. Elle ne pouvait lui mentir. Jamais, elle n'oserait lui faire du mal gratuitement. Même si on lui promettait une montagne toute entière, même si on la menaçait de la destituer de sa saison. Cheol Soo la connaissait maintenant depuis très longtemps, et il avait appris à l'apprivoiser, à appréhender ses réactions, à savoir sans même qu'elle ne parle. Mais là, c'était trop, comme une blague de mauvais goût, comme si un enfant venait de le frapper, en lui laissant un hématome de la taille d'une pastèque ; en somme, absurde. Pourtant, il ne pouvait douter d'elle, sa conscience, son cœur et son cerveau étaient synchronisés là-dessus ; elle ne lui mentait pas. Elle avait pris son courage à deux mains, elle était venue lui annoncer elle-même parce que ... Oui, d'ailleurs, pourquoi était-ce elle qui lui apprenait ? Il aurait préféré le savoir disparu, au moins il y aurait toujours eu un espoir qu'il s'en sorte, qu'il revienne, un minuscule espoir, mais un espoir quand même. Et ne dit-on pas que l'espoir fait vivre et avancer les Hommes ? Cheol Soo avait besoin de ça. Un minimum, et là, quel espoir pouvait-il avoir ? Son père était mort, sa mère n'avait pas pointé le bout de son nez, il ne savait pas combien de temps il resterait alité, handicapé, et quelles seraient les conséquences de sa brûlure. L'espoir, putain ça ne voulait rien dire du tout.

Il entendait Giulietta, mais son corps était pris de spasmes nerveux, et son rire ne voulait pas s'arrêter. Comme fou, comme possédé par un esprit malsain, malveillant. Sans même en prendre conscience, des larmes coulaient déjà sur ses joues froides et abimées par les explosions. Son regard se porta sur son amie, qu'il inquiétait certainement, qu'il mettait dans un état pas possible, juste parce qu'il était dans le déni. Mais l'information était assez claire, et précise, sans oublier le fait que ce n'était pas n'importe qui, qui était venu lui annoncer. Et son père à elle aussi avait succombé. Il ne devait pas réagir de la sorte, il devait la soutenir, se montrer fort, être là pour elle. Et ce fut avec ces pensées qu'il se calme, presque d'un coup, brutalement, et continua de la fixer, les larmes coulant toujours jusqu'à son cou. « Pourquoi ? Pourquoi Giu ? Dis-le moi, pourquoi Est-ce que ça nous arrive ? J'ai mal Giu, j'ai tellement mal ... Mon dos, mon cœur et tout mon corps entier, j'ai l'impression d'être dans une broyeuse ... » Son ton était désespéré, il était accroché au bras de sa meilleure amie comme à une bouée de sauvetage en pleine tempête. Il se montrait faible, chose rare pour Cheol Soo lorsqu'on le connaissait bien, mais là, il ne pouvait plus rien supporter, il devait évacuer, craquer, se laisser aller. Il avait peur.
Nam Cheol Soo

Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 1445
situation marital : presque en couple avec yun jae
Appt n° : 195
Emploi/études : agent de sécurité
Passe-temps : sport, dessin
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t50-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol http://blood-seasons.forumactif.org/t30-nam-cheol-soo#11160 http://blood-seasons.forumactif.org/t21-04-09-2016-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol#29
médaille or



" La façon dont tu pleures, la façon dont tu souris. Sais-tu à quelle point tu es important pour moi ? Les mots que je veux dire, les mots que j'ai perdu. Je vais me confesser à toi mais écoute seulement. Je vais chanter pour toi, chanter pour toi. Écoute seulement et souris " ▵
[ SING FOR YOU ] - EXO
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Mar - 2:45
You've got me forever × Soo & Giu ×
Le voir comme ça, c’était tout simplement insupportable pour elle. Effroyable, un véritable enfer. Au fond, il n’y avait pas de mots pour décrire tout ça. C’était trop dur et plus les secondes défilaient, plus Giulietta comprenait qu’elle ne pouvait pas laisser son meilleur ami dans cet état. Elle… ne pouvait pas le laisser tomber. Elle ne le voulait pas, jamais. Voilà pourquoi, ce fut avec une immense douceur qu’elle alla se mettre tout contre lui, front contre front, afin de le calmer. Afin qu'il s’arrête de rire. Sans prêter attention à ses propres larmes qui roulaient encore sur son portrait occidental, elle se hâta de sécher les siennes, faisant mouver mon pouce contre ses joues. Le suppliant d’arrêter, s’excusant pour ce malheur qu’il vivait, elle souffla contre son visage, fermant les yeux un instant… avant de planter ces dernier dans les siens, afin de l’apaiser un minimum. C’est ce qui arriva au bout d’un moment. Les rires se stoppèrent progressivement et seulement les sanglots restèrent, tandis qu’il la dévisageait avec un air de détresse. Toutes ces questions qu’il lui posa… elle ne savait pas comment y répondre. Pourtant, ces dernières étaient plus que jamais justifiées. Oui : pourquoi ? Pourquoi tant de souffrance ? Pourquoi cette folie s’abattait brutalement sur eux ? Qu’avaient-ils fait pour mériter ça ? Qu’avaient-fait tous les héritiers pour méritaient un pareil massacre ?? Avalant difficilement sa salive à cause d’une gorge enrouée et douloureuse, la jolie blonde ne put que secouer sa tête de droite à gauche, anéantie. La prise que le coréen émit sur son bras valide ne fit qu’accentuer ses pleurs, silencieux et brusques en même temps. Essayant de retrouver le timbre de sa voix si suave en temps normal, Giu ne réussit qu’à dire, dans un murmure cassé et à peine audible : « Je sais pas, mon Soo. Je… je ne sais pas.» Sa voix s’était brisée et la fin de sa phrase semblait s’être perdue dans le néant. Pour la toute première fois, la summer n’était pas en mesure d’apporter une réponse convaincante et sûre à sa moitié amicale. Elle qui d’habitude était toujours si consciencieuse, si confiante… si minutieuse. « J’aimerais tellement t’enlever cette douleur…»  Et la garder jalousement pour elle, quitte à souffrir doublement. Quitte à en perdre la raison.

Seulement, la belle était complètement paumée, complètement à bout de souffle. Elle avait l’impression d’être coincée dans un tunnel sans sortie et sans la moindre lumière, suffoquant et paniquant alors comme jamais. Pourtant, malgré tout cela, la blonde tentait de rester encore forte. Juste assez pour soutenir du mieux que possible ce garçon si important pour elle. Se redressant quelque peu, elle rapprocha son corps tremblant de lui, caressant son visage avec une tendre infinie et chaleureuse. Tu es mon meilleur ami, mon petit frère… et je vais veiller sur toi. « Est-ce que… est ce que je peux revenir dans tes bras ? » Supplia t-elle, tandis que les larmes roulaient encore sur ses joues douces… ayant elle-même besoin de réconfort. Ils en avaient besoin tous les deux. « S’il te plait, ne me déteste pas…» Et nous ne rejetions plus comme nous l’avons fait pendant toutes ces semaines. « … Je ne voulais pas. Mais il le fallait… ta mère n'en avait pas la force et… » Elle craqua, complètement. Véritablement. « Tout ce que je sais… c’est que je t’aime. Je t'aime tellement, Nam Cheol Soo...! Et je te jure qu’on va s’en sortir, qu’on va réussir à se relever… ensemble. » Peu importe le temps que ça prendrait...
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Mar - 11:12
ft.
bbjae
« stay here, with me, i need it »
source : tumblr


Une fois sa crise passée, ses pieds redescendaient pour venir toucher la terre ferme. Oui, la chute était terrible, le choc l'était aussi mais rien n'était aussi atroce que les douleurs dans son corps. Autant émotionnellement que physiquement, il se sentait pris au piège par son faible métabolisme, et il détestait ça. Pourtant, il ne pouvait contrôler ses spasmes, ses pleurs et ses nerfs qui se crispaient et se tendaient toujours plus. Son dos, il était pour l'instant calme et ne lui montrait pas encore signe de vie, mais s'il continuait à être aussi tendu, ses muscles n'allaient pas tarder à se réveiller, à chauffer et le produit dans ses veines, qui lui permettait de tenir le coup face aux blessures et à l'invalidité de mouvement, allait rapidement s'estomper. Il pensait à tout ça, mais rien n'était aussi puissant que la nouvelle ; son père était mort. Son âme avait quitté ses semblables, et était parti loin. Peut-être avait-il pu rejoindre la surface, dans le cas contraire, il était mort sous terre, enterré par des mètres de terre, dans une cage en béton et en métal. En fait, tous les Héritiers sont déjà enterrés, voilà pourquoi l'incinération était obligatoire. Pour faire oublier ce sentiment d'être déjà mort et six pieds sous terre.

Il n'avait pas été particulièrement proche de son père, ainsi il s'étonnait de la souffrance qu'il ressentait. Perdre un proche, un parent, était la chose la plus difficile à vivre. Certes, les parents étaient censés partir les premiers, mais pas dans ces conditions. Il n'y avait jamais eu d'actes terroristes avant hier. Pourquoi attendre des centaines d'années pour faire ça ? Cheol Soo réfléchissait, sa tête n'était qu'une locomotive en ébullition, et bientôt il allait exploser. Son cerveau se répandrait en morceaux dans la pièce, sur les murs blancs, sur le sol blanc, sur le lit de couleur bleu délavé, sur Giu. Giu ... Si elle n'était pas là, il serait devenu fou, il ne savait pas encore comment gérer, mais il savait qu'elle lui donnerait la force nécessaire. Il avait aussi conscience qu'il était dans le devoir de la protéger elle aussi, comme il se l'était promis il y a des années. Comme il l'avait promis plusieurs dizaines de minutes auparavant à Yun Jae. Mais les mots qu'il prononça étaient faibles, pas dignes de lui, il se montrait pathétique, et en réalisant ce qu'il venait de dire, il s'en voulait. Parce que sa meilleure amie n'y était pour rien, et ne serait jamais coupable de tout ça, de tout ce qui était arrivé, et de tout ce qui allait se produire. Parce qu'il serait improbable que tout se passe bien maintenant, des machines avaient explosé, des gens étaient morts, d'autres pas encore, mais entre les deux mondes, se demandant si la vie valait vraiment le coup. Mais encore une fois, il pourrait poser de nombreuses questions, de multiples pourquoi, il n'y aurait jamais de réponses. C'était ainsi, voilà tout.

Lorsque Giu lui demanda si elle pouvait revenir dans ses bras, malgré sa tremblote et ses larmes, il tendit légèrement les bras, prêt à l'accueillir. Ses larmes n'avaient cessé de couler, et les deux amis étaient maintenant dans un bel état, mais plus rien ne comptait à part la belle blonde contre lui. Il caressait ses cheveux, la consolait, malgré le fait que lui aussi soit inconsolable. Elle avait également perdu son père, et malgré le fait qu'il la poussait toujours vers les riches, vers Cheol Soo qui était un bon parti, il n'était pas aussi pourri que les estivaux. Les yeux du géant restaient fixés sur le plafond, pas pour retenir ses larmes, non, mais parce qu'il ne voulait plus fermer les yeux et contraindre son entourage à lui annoncer de pareilles choses, à endurer son silence et son sommeil forcé. Il allait se remettre sur pied, et rapidement, il fallait juste bien avaler la pilule avant de pouvoir se relever. « Pardon Giu, je ne voulais pas te faire de mal ... Je ne te déteste pas. » Comment le pourrai-je ? C'est impensable. « Mon père ... Ma mère ... Ma mère est en vie ... » Et malgré la douleur que je ressens au plus profond de moi, je suis soulagé. Malgré que mon père soit un de mes parents, ma mère est la plus importante dans ma vie. « Giu, je t'aime. Ok ? Ce serait toujours le cas. Ce n'est pas toi qui as tué mon père, alors arrêtes de culpabiliser. » Parce que de toute façon, ça ne changera rien à ce qu'il s'est passé. « Je suis désolé de ne pas avoir pu te protéger Giu ... Pour ton père, pour Kun, pour nous ... »
Nam Cheol Soo

Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 1445
situation marital : presque en couple avec yun jae
Appt n° : 195
Emploi/études : agent de sécurité
Passe-temps : sport, dessin
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t50-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol http://blood-seasons.forumactif.org/t30-nam-cheol-soo#11160 http://blood-seasons.forumactif.org/t21-04-09-2016-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol#29
médaille or



" La façon dont tu pleures, la façon dont tu souris. Sais-tu à quelle point tu es important pour moi ? Les mots que je veux dire, les mots que j'ai perdu. Je vais me confesser à toi mais écoute seulement. Je vais chanter pour toi, chanter pour toi. Écoute seulement et souris " ▵
[ SING FOR YOU ] - EXO
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Avr - 13:57
You've got me forever × Soo & Giu ×
Elle lui demanda si elle pouvait revenir dans ses bras. Sans la moindre hésitation, Soo l’avait alors accueilli contre lui et c’est ensemble qu’ils laissèrent éclater leur peine, un torrent de larmes déferlant sur leurs visages respectifs. Ils avaient besoin de se soutenir, aujourd’hui plus que jamais. Ensemble, ils partageaient la même souffrance, la même peine… la même colère et incompréhension. Son cœur n’arrivait pas à se calmer, seuls les doigts du printanier dans ses cheveux parvenaient à la garder consciente, à ne pas perdre complètement les pédales. C’était affreux, terrible. Elle ne faisait que penser à son père qu’elle ne pourrait jamais plus embrasser et dieu que c’était douloureux à imaginer... Impensable, pour cette demoiselle si proche de son géniteur. Il avait fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui, l’avait convaincu de ne pas écouter les gens la trouvant bizarre et à part, avait fait en sorte qu’elle devienne cette jeune femme sûre d’elle et fière d’être différente des autres riches héritiers. Comment réussir à rester forte à présent que le pilier de sa vie n’était plus là ? C’était impossible... Et le plus cruel dans tout ça, c’était que Soo vivait aussi la même chose. Pourtant, Giulietta aurait tout donné pour que ça n’arrive pas, pour qu’aucun sanglot ne roule sur ses joues. Il était tellement important pour elle… En l’entendant affirmer qu’il ne la détestait pas, un profond soupir de soulagement sortit de ses lèvres tremblotantes et la jolie blonde renforça alors leur étreinte, laissant leurs deux corps ainsi que leurs âmes meurtries ne faire plus qu’un. Oui, sa mère était en vie. Voilà pourquoi il ne devait pas abandonner. Il devait rester fort et ne pas oublier les gens aimant l’être formidable qu’il était. Elle en faisait partie, de façon incommensurable.

Lorsqu’il lui avoua qu’il l’aimait également, les battements de son cœur s’emballèrent à nouveau et la summer ne put que pleurer un peu plus fort, cachant son visage d’ange dans le cou de son meilleur ami, se lovant contre lui avec une détresse sans précédent. Non. Elle ne voulait pas qu’il s’excuse. Encore moins qu’il culpabilise. Son faciès d’ange se releva alors vers lui afin qu’elle puisse planter ses yeux larmoyants dans les siens. « Arrêtes, s’il te plait… » Supplia-t-elle d’une voix douce tout en posant ses doigts sur les lèvres gercées du coréen. « Ne dis pas ça. Je sais parfaitement qu’à l’instant-même où tu as entendu cette voix dans les hauts parleurs, ta seule envie a été de nous chercher Kun et moi. Je le sais parce que nous avons eu exactement la même idée nous aussi. » Comme s’ils tous les trois étaient reliés par un lien fort et puissant, un lien unique que personne ne pourrait jamais briser. Un lien leur donnant un instinct de protection et d’amour sans précédent. « Et tu nous a trouvé… » Ajouta-t-elle finalement, non sans une faible esquisse émue et terriblement reconnaissante. « Tu nous as sauvé lui et moi, tu as empêché Kun de commettre l’irréparable avec ces types, tu les as fait déguerpir et risquer ta vie pour nous. Tu… tu nous as merveilleusement bien protégé tous les deux » Se rendait-il compte ? Comprenait-il l’importance qu’il avait pour ses deux meilleurs amis ? Ses doigts jusqu’à présent collés à sa bouche virent doucement caresser la peau de sa joue, préventive et tendre… horriblement attachée à ce printanier qu’elle n’osait pas perdre un jour. « Je te serai à jamais reconnaissante pour ce que tu as fait Cheol Soo. Je suis si fière de t’avoir pour meilleur ami, je ne changerai notre amitié pour rien au monde… ! » Son visage se rapprocha légèrement afin qu’elle puisse déposer un baiser sur sa tempe, maternelle et douce comme jamais. « Je ne veux plus jamais t’entendre t’excuser pour cela. » Affirma-t-elle. « A présent, on va se serrer les coudes et avancer, même si ça semble impossible pour le coup. Mais on y arrivera, parce qu’on sera ensemble, Soo. Toi, Yun, Kun, moi… On va avancer. » Elle s’en faisait l’ultime promesse, férocement et durement. « Je ne te quitte plus… » Promit également la belle, culpabilisant encore de s’être éloignée de lui ces dernières semaines.
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Avr - 10:49
ft.
bbjae
« stay here, with me, i need it »
source : tumblr


Cela lui faisait du bien malgré tout d'avoir Giulietta avec lui, dans ce lit froid d'hôpital, dans cette pièce trop vide de sens, de sentiments et de meubles. Il n'y avait pas grand chose autour de lui, mais le parfum et la voix de sa meilleure amie suffisait à le faire sentir mieux. Malgré ce qu'il se passait, ce qu'elle venait de lui annoncer, ce qu'ils allaient tous les deux devoir vivre. Il n'y avait pas de plus horribles sentiments que de perdre quelqu'un, que de s'imaginer ne plus l'avoir dans sa vie, même si cette personne passait son temps à lui faire la morale ou à le regarder comme s'il lisait à travers lui. Son père avait toujours su que son fils était un justicier dans l'âme, que le système n'était pas fait pour lui, qu'il préférait rédiger ses propres lois dans le silence plutôt que de se plier à une dictature comme celle de l'Héritage. Cheol Soo n'était pas soumis, et il ne le serait jamais. Non, jamais. Il était sauvage, indomptable, peut-être pas autant que certaines de ses connaissances, comme son meilleur ami, Kun, par exemple, mais il restait subtilement un rebelle. Il avait juste les outils nécessaires pour paraître docile, pour s'effacer dans la foules, bien que beaucoup autour de lui, le couvraient aussi, l'aidaient, autant que lui les aidait. Et son père, oui son géniteur, le sous-chef du service, savait tout ça, qu'il avait déjà effacé des données, aider, couvert énormément de jeunes qui s'étaient perdus en chemin. Un chemin que personne ne voulait emprunter parce que les règles étaient trop strictes, pas assez compréhensives, mais personne n'avait le choix. Marche ou crève. C'était la règle d'or ici, dans le bunker.

Il écouta les paroles sages et entrecoupées de sanglots de sa meilleure amie. Bien sûr qu'il avait voulu les retrouver. Pour un événement de Noël, le type avait fait fort. La plupart des héritiers étaient dans les bas étages, et c'était facile de tuer, de faire un bon nombre de dégâts. Il avait préparé son coup de puis longtemps, mais Cheol Soo pouvait faire de nombreuses suppositions, sans connaître la vérité. Avec des si, on pourrait refaire le monde. Si seulement, quelqu'un avait ce pouvoir. Et encore, il faudrait juste bien l'utiliser. Mais à l'instant où il entendit cette voix inconnue dans les microphones, il avait su. Il fallait qu'il protège Yun Jae, avec qui il était, un véritable petit ange descendu dans les enfers pour trouver un peu de compagnie ; Kun, son meilleur ami, non plus que ça, un frère qu'il n'aurait jamais pu espérer avoir, et Giulietta, cette fabuleuse femme au courage sans pareil, qui faisait entièrement partie de sa vie. Ces trois personnes, ô combien chères pour lui, il les voulait à ses côtés. Et s'il avait du mourir, cela aurait été en présence de ces gens-là. A vrai dire, il n'avait pas vraiment pensé à ce que son père ou sa mère soit en danger, puisqu'il était dans le feu de l'action, et qu'il savait sa mère dans les étages plus haut. Il n'avait pas eu le temps de réfléchir, de penser à ce qu'il allait se passer pour ses parents, parce qu'il était dans les vapes, brûlé dans le dos, et à semi-conscient. Il voulait seulement mourir, s'endormir et ne plus ressentir de douleurs. Mais ses amis étaient têtus et égoïstes, personne ne l'avait laissé mourir. Ce qui n'était peut-être pas plus mal. Eux trois lui donnaient la force d'avancer, de ne pas sombrer.

Il laissa les doux mots de sa meilleure amie glisser sur lui comme une douce caresse. Cela lui faisait du bien d'entendre tout ça, même s'il savait qu'elle ne disait ça que pour le rassurer, l'empêcher de culpabiliser. Certes, il n'aurait pas pu changer le cours des choses, et des gens seraient morts aussi, mais il aurait peut-être pu être plus réactif, comprendre un peu plus vite, et tirer ses amis proches par la peau des fesses pour remonter. Ils n'auraient rien eu, ils se seraient tirés d'affaire, ils ne seraient pas dans un état aussi pitoyable. Et qui sait, peut-être qu'il aurait eu le temps de sauver son père aussi. Mais il n'y avait que des "peut-être" dans ses phrases, ses pensées, et il en était fatigué. Maintenant, c'était comme ça, un point, c'est tout. Les yeux dans ceux de Giu, il laissa sa main rejoindre sa joue, qu'il caressa avec douceur, avant de glisser dans sa nuque, approchant ainsi leur visage, afin que leur front se touche. « Je ne sais pas comment imaginer le futur. Le passé ne peut être changé, le présent est compliqué et je suis pour le moment invalide ... Alors si tout s'arrange, quoi qu'il se passe entre nous tous, je n'abandonnerai plus personne. J'ai eu peur pour vous, mais pas pour moi. Que je meure ou que je vive, ça n'avait pas d'importance, tant que vous, vous étiez en vie. Mais maintenant, je vais me relever. J'ai juste besoin de temps. » Un léger petit sourire se dessina lentement sur ses lèvres, c'était dur mais sincère. Ses larmes se stoppèrent lentement, tandis que ses doigts essuyaient celles sur le si beau visage de sa meilleure amie. « Et maintenant, tu vas me parler de Kun et toi. » Un brin de malice dans les yeux, il voulait tout savoir. Il n'avait pas vraiment eu l'occasion de leur parler à tous les deux récemment, et il était curieux de savoir comment cela avait évolué depuis leur entrevue à Halloween et des réponses vagues de Kun à ses questions.
Nam Cheol Soo

Date d'inscription : 04/09/2016
Messages : 1445
situation marital : presque en couple avec yun jae
Appt n° : 195
Emploi/études : agent de sécurité
Passe-temps : sport, dessin
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t50-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol http://blood-seasons.forumactif.org/t30-nam-cheol-soo#11160 http://blood-seasons.forumactif.org/t21-04-09-2016-nam-cheol-soo-ft-park-chan-yeol#29
médaille or



" La façon dont tu pleures, la façon dont tu souris. Sais-tu à quelle point tu es important pour moi ? Les mots que je veux dire, les mots que j'ai perdu. Je vais me confesser à toi mais écoute seulement. Je vais chanter pour toi, chanter pour toi. Écoute seulement et souris " ▵
[ SING FOR YOU ] - EXO
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD SEASONS :: l'héritage :: quatrième étage :: hôpital-