Blood Seasons ferme ses portes.

En route vers l'inconnus // Juju

 :: l'héritage :: ruines :: premier étage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 27 Mar - 21:54

En route vers l'inconnus.
Juju & Ryu



Mes yeux se posent sur la bouche d'aération où je suis supposée attendre mon futur coéquipier. Il y a du monde dans les couloirs du deuxième étage, mais j'essaie de ne pas trop relever les yeux. Mon incapacité à reconnaître qui que ce soit rend dérangeant la moindre de mes sorties. Je me retrouve régulièrement face à une personne que j'ai oubliée. Et la situation n'est jamais facile. Pour le moment, peu de personnes sont au courant du destin tragique qu'a pris le virage de ma vie. D'un certain côté, j'en suis bien heureuse. C'est compliqué de garder ce secret, serte, mais du-coup je ne vois nulle pitié dans le regard des autres. Je pense qu'ils doivent s’imaginer que je suis encore sous le choc des attentats, ce qui justifie en partie mon comportement... étrange. Mais quoi qu'il en soit, j'évite au maximum les rencontres hasardeuses, je n'ai que trop bien vu l'effet que la vérité a eu sur Kazuma.
Les gens se sentent trahis quand on les oublis, blessé et... impuissant. Et ceux même si je ne suis pas responsable.

Je soupire et fais rouler la hanse de mon sac à dot de mon épaule, de manière à l'avoir en face de moi. Si je fais semblant d'être occupée, peut-être que personne ne remarquera ma présence ? Ou... qu'ils hésiteront un peu plus à venir m’interpeller ? Peut-être, oui. Alors je fais donc semblant de vérifier, encore et encore le matériel que j'ai longuement préparée la veille afin d’accomplir cette décente au premier étage. Je sais exactement ce qui se trouve dans ce sac et ce qui n'y est pas. Mes mains roulent par automatisme sur les outils cliquetant et anciens qui n'ont plus de secrets pour moi.
Puis... je finis sincèrement par me trouver ridicule à faire ça depuis de longues minutes. Je m'impatiente.

Du-coup, je décide de prendre de l'avance et attaque le déboulonnage de la grille d'évacuation d'air, qui est communicante avec les étages inférieurs et supérieurs. D'ordinaire, le passage d'un niveau à l'autre aurait été facile, mais avec les événements, les sous-sols et le premier étage ont dû être coupés du reste. Pour traverser, il nous faudra donc passer une série de cloisons que nous devrons dévisser et remettre en place une fois franchis afin de ne pas laisser l'oxygène ce perdre. Un long parcours laborieux. Pour ça, je suis munie d'une combinaison antiradiation noire, relativement fine et d'un masque à gaz qui m'accorde une bonne heure d’oxygénation. Je suis fin prête à partir.

Il me manque juste ce fameux Jung Wan. Inconnus à ma mémoire, bien sur. Mais d'après mon chef de mission, lui et moi formons un duo redoutable. Redoutable. C'est le mot justement... Car si nous sommes si fusionnels que ça, je ne donne pas chère de ma peau et de mon petit secret. Mon masque à gaz à la main, j'attends. Je l'attends. J'ignore quelle heure il est maintenant, mais si je me fis à mon instinct, il doit facilement avoir 5 min de retard.

Je piétine. Je suis heureuse de pouvoir enfin être utile. Je n’irais pas jusqu’à dire que ma jambe est totalement rétablie, ce serait complètement utopique et dérisoire de ma part. Mais elle va beaucoup mieux. Suffisamment, du moins, pour me laisser me mouvoir comme je le souhaite.
J'en avais marre de me sentir inutile, marre de tourner en rond, marre de me morfondre de mon état amnésique.
On nous à confié la mission d'aller récupérer du matériel laissés dans des chambres qui ne sont plus accessibles par les escaliers et les ascenseurs. Ça doit être dans un sale état là-dessous et même si je me souviens - bizarrement - très bien de la peur que j'avais éprouvée là-bas, je ressent une sorte d’excitation enfantine à partir fouiner dans les débris.

Et peut-être qu'au fin fond de moi-même, je laisse survivre ce micro-espoir que... les images que je m’apprête à revoir éveillent une lueur chez moi. Une lueur de souvenirs.

En revanche, ce que j’aurais bien voulu oublier... c'est l'horreur de l’ampleur de la catastrophe qui nous attend en bas. Bien des morts n'ont pas encore été retrouvés et je ne suis pas suffisamment naïve pour imaginer une seule seconde que notre parcours n'en croisera aucuns...

" Mais que-ce que tu fou Jung Wan ? " Grondais-je entre mes dents tout en sondant la foule de mon regard brun.
J'ignore qui je cherche, mais... je le cherche quand même. Abandonner, c'est définitivement pas mon truc."
AVENGEDINCHAINS
Katsumoto Ryu

Date d'inscription : 06/12/2016
Messages : 1060
situation marital : Célibataire
Appt n° : 092
Emploi/études : Ingénieur mécanicienne
Passe-temps : Kunfu - Les enfants du foyer - Lecture
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t205-katsumoto-ryu-horikita-maki#4162 http://blood-seasons.forumactif.org/t206-katsumoto-ryu#4167 http://blood-seasons.forumactif.org/t197-katsumoto-ryu-ft-horikita-maki
médaille or