Blood Seasons ferme ses portes.

Teach me how to fight (Kun ♥)

 :: l'héritage :: troisième étage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 7 Avr - 22:03
Teach me how to fight × Kun & Giulietta ×
« Rendez-vous ce soir à neuf heures en salle de danse. » C’était ce qu’elle avait joliment écrit sur un petit papier posé sur une pile de vêtements décontractés et assez sportif. L’héritage entrait à présent dans le mois de février et chacun faisait de son mieux pour oublier l’horreur vécue depuis les évènements de fin d’année. Même si elle tentait de se montrer digne, Giulietta, elle, n’arrivait pas à penser à autre chose. Complètement bloquée, ses nuits étaient agitées, ses rêves se transformaient toujours en cauchemars. Le seul moyen pour elle de réussir à dormir paisiblement était lorsqu’elle se trouvait dans ses bras. Dans les bras de Kun. Cela faisait quelques semaines à présent qu’ils cohabitaient ensemble et tout se passait bien. Plus que bien, même. Ils étaient extrêmement proches, au point même de dormir ensemble, sans pour autant être réellement en couple encore. Depuis l’épisode de l’hôpital, ils ne s’étaient plus embrassés. Comme si l’automnal comprenait que la summer avait besoin de temps, il s’était montré très respectueux et patient envers elle. Elle ne pouvait que lui être reconnaissante. Faire le deuil de son père était une étape terriblement difficile et sans son soutien ainsi que celui de ses amis, la jolie blonde aurait été véritablement perdue. Pire encore, elle se serait transformée en véritable poupée de glace n’éprouvant alors plus la moindre émotion, de peur d’être à nouveau blessée. Lorsqu’elle commença à reprendre du poil de la bête, Giu réalisa pas mal de choses. Lors de l’attaque, elle n’avait pas réussi à se montrer aussi forte qu’elle ne l’aurait voulu. Du moins, pas physiquement parlant. Sans l’aide précieuse de Kun puis de Soo, elle n’aurait jamais pu réussir à se défendre seule contre les agresseurs qui avaient voulu abuser d’elle. Ce terrible passage la hantait également. Et, sans qu’elle ne puisse arrêter d’y penser, la jolie blonde en était venue à la conclusion suivante : elle devait apprendre à se battre. Parce que, aussi fou que cela puisse paraître, ce qui était arrivé à Noel pouvait très bien recommencer pour une autre raison. Et si un jour il y avait vraiment une chance pour sortir de l’héritage, elle devrait être prête à affronter n’importe qui, du mieux que possible. Elle avait donc besoin de Kun. Parce qu’il savait se battre et également bien se défendre.

En entendant des pas s’approcher, Giulietta leva son minois vers la porte avant d’esquisser un sourire timidement malicieux. « Zhao Kun. » Le laissant la détailler attentivement, un petit rire ravissant sortit de ses lippes face à son regard. « Ce n’est qu’un legging et un t-shirt tu sais ? » Un legging qui mettait magnifiquement bien ses formes en valeur cela dit. En tout cas, lui, il était toujours aussi craquant. « Merci d’être venu. Tu dois te demander pourquoi je t’ai invité à me rejoindre ici, à une heure pareille » Sans plus attendre, elle le dépassa pour aller fermer la porte à clé, après avoir discrètement vérifié que personne ne trainait dans les couloirs. «J’ai une faveur à te demander en réalité. » Expliqua-t-elle avec une mine sérieuse et préoccupée. Un petit silence s’installa entre eux tandis que la jolie blonde se plantait devant son précieux ami. Prenant son courage à deux mains, elle finit par murmurer d’une voix aussi calme que déterminée « Je veux apprendre à me défendre, à me battre. On… on ne sait pas ce qui peut arriver à présent et je veux être préparée. Je ne veux plus qu’un homme ait forcément l’avantage sur moi et réussisse à abuser de moi. Tu m’as merveilleusement bien protégée et je t’en serais toujours reconnaissante mais… il faut que j’apprenne à compter sur moi-même également. » Elle marqua une petit pause afin qu'il ait le temps d'assimiler ses mots, en profitant pour humidifier quelque peu ses lèvres roses.« Je sais que ça ne ressemble pas à l’image que je transmets seulement… je suis fatiguée d’être vue comme la summer parfaite, délicate, idéale à épouser. Je ne suis pas comme ça, ce n’est pas mon véritable moi. Et je veux devenir forte… Beaucoup plus forte. » Une vraie lionne.
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Avr - 18:04
Teach me how to fight
Giulietta & Kun
Ce fut en lisant le mot laissé par Giulietta que la curiosité de Kun fut frappé de plein fouet. Pourquoi se retrouver ainsi hors de chez eux ; oui de chez eux, cela avait toujours le don de le rendre joyeux d’y penser ; et surtout en salle de danse. Elle comptait lui apprendre à danser ? Il n’était pas des plus doué certes, mais il savait bien se débrouiller tout de même. Du moins assez pour ne pas avoir l’air d’un vrai plouc en public. Enfin quoiqu’il en soit, Kun avait commencé tranquillement sa journée de travail. Ah … Il se plaignait de son ancien métier, mais finalement, il lui manquait un peu. Là. Il passait son temps au réfectoire à servir à manger aux autres et parfois aider à éplucher et couper des légumes. Rien de bien passionnant en soi. Soupirant doucement, il fit tranquillement ses heures sans grande motivation. Kun n’était pas non plus le collègue forcément le plus agréable, mais il avait réussi à sympathiser avec une jeune femme. Au moins, c’était plus sympa d’aller travailler quand on pouvait rire avec quelqu’un non ? Il faut dire qu’elle aussi n’exercé pas ce métier avant, ils avaient donc plus ou moins se retrouver ensemble. Elle avait aussi apprendre avec sa petite fille à vivre avec une autre personne. Chose qui … Avait pu aider Kun à se laisser apprivoiser. Qui pourrait mieux l’écouter et le conseiller qu’une femme qui était dans une situation presque comme la sienne. D’ailleurs, la jeune femme avait tendance à donner des conseils au chinois pour réussir à conquérir littéralement le cœur de sa belle. L’ennui c’est que Kun n’était pas vraiment sûr de pouvoir tout réaliser.

En quittant son travail, il se rendit tranquillement au lieu de rendez-vous. Il fut surpris d’y retrouver Giu habillé de la sorte. « Salut Giu ! » Alors qu’il continuait de l’observer, il fut soudainement surpris par sa remarque. « Hum. Je sais. Ce n’est juste pas dans tes habitudes, je me posais des questions. » Et le comportement de la blonde était pas habituel. Kun la regarda faire, curieux tout en haussant un sourcil un peu perplexe. « J’ai l’impression de faire partie d’une mission top secrète et super importante … C’est étrange… » Est-ce qu’il n’était pas rassuré ? Un peu. Il n’avait pas vraiment l’impression d’être totalement serein. Non pas qu’il ne faisait pas confiance à Giulietta, mais il avait appris à rester vigilant. La seule personne qui serait capable de mettre Kun dans n’importe quelle situation sans qu’il ne soit pas nerveux serait son frère de cœur. Il faut dire qu’ils se connaissaient depuis tellement longtemps. Au fil du temps, Giulietta aura le même effet sur lui, il en était certain, mais pour le moment, il ne pouvait que s’en vouloir de réagir de la sorte.

Il fut à la fois soulagé et surpris par les propos de la demoiselle. Elle voulait apprendre à se défendre. Cela n’était pas une mauvaise chose en soi. Au contraire. « Cela peut être une bonne idée. Je suis d’accord avec cela. » Il adressa un joli sourire à la blonde. « Avant d’apprendre à donner des coups … Le mieux c’est d’apprendre à les éviter. C’est une base très importante qu’il faut maitriser. Tu es assez vigile non ? » Prenant un air taquin, il commença simplement par venir toucher les côtés de la demoiselle, pour tester son temps de réaction. Oui, il allait l’aider sérieusement, mais il pouvait aussi rigoler avec elle un peu non ? « Tu connais les points les plus sensibles pour les personnes ? Savoir où tu aurais tendance à attaquer en premier. » En cas de légitime défense il fallait bien savoir où attaquer pour faire mal.
Nymeria. ♕ 639 mots.
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Avr - 20:04
Teach me how to fight × Kun & Giulietta ×
Le fait qu’il accepte aussi facilement de l’aider l’étonna quand même. « Tu… Tu ne me trouves pas bizarre de te demander ça ? » Questionna t-elle avec un joli air surpris, son visage sur le coté, agréablement perplexe. Après tout, qui aurait pu croire qu’un jour, la douce et délicate Giulietta Riddle souhaite apprendre des techniques de combats et de self défense? Mais contre toute attente, Kun semblait même emballé par cette idée plus que déroutante. En réalisant cela, un discret mais tendre sourire se dessina sur les belles lèvres de la summer. « Merci à toi… » Souffla t-elle alors en le dévorant discrètement du regard, avec une ravissante esquisse reconnaissante. Décidément… ce garçon était vraiment unique en son genre. Pas étonnant qu’elle puisse craquer autant pour lui, secrètement. Il l’acceptait telle qu’elle était, vraiment et sincèrement…

L’écoutant alors sagement et avec attention, la jolie blonde se montra aussi sérieuse que la plus brillante de toutes les élèves. Approuvant d’un signe de tête ce que l’automnal lui expliquait, elle montra qu’elle était en total accord avec lui. Giu n’était pas une personne violente, au contraire. Si elle pouvait éviter de se battre, elle le ferait. D’ailleurs, elle ne s’était jamais battue auparavant. Le plus important pour elle, c’était de savoir se défendre pour le moment. Et tandis qu’elle réfléchissait à tout ça, une mine surprise égaya son doux visage en sentant Kun se rapprocher d’elle et finir par toucher ses cotés, la faisant alors faiblement sursauter puis rire malgré elle. « Attends, je suis hyper chatouilleuse. Alors si tu commences à faire ça, c'est mort pour moi ! » Maugréa t-elle gentiment, posant sans gêne ses mains sur les poignets du chinois pour le stopper avant de perdre totalement le contrôle de son corps. Pas de guilis, s’il te plait Zhao Kun ! Sinon, ta belle summer va finir par s’effondrer ! « Les points les plus sensibles ? » Répéta t-elle en relevant son visage vers celui du jeune homme resté proche d’elle. Réfléchissant quelques secondes, les sourcils légèrement froncés, elle finit par dire, avec une moue très concentrée : « J’imagine qu’il y a de nombreux moyens de neutraliser un adversaire... au visage et au corps. Tout dépend de la prise de l’ennemi sur soi… » Perspicace la petite Riddle ! Mais maintenant, il allait falloir justifier tout ça. « Par exemple… Frapper l’oreille ou son œil peut lui faire perdre l’un de ses sens pour une courte durée, ce n’est pas négligeable non ? Ou sinon, il y a la tempe, le menton… » En expliquant cela, la jeune femme mimait doucement ses gestes, avant d’inciter Kun à venir l’entourer par derrière et feindre de la bloquer. Autant le dire, le contact entre leurs deux corps fut tout simplement délicieux. Néanmoins, elle tenta de ne pas trop s’y attarder pour rester concentrée dans ses explications. « … Si l’ennemi se trouve derrière nous,  peut être lui donner un coup de tête en arrière ? Ecraser son pied, l’affliger d’un coup de coude dans son ventre… ?» Pas mal hein ? C’était plutôt un bon début. Finissant par se libérer des bras du beau chinois afin de lui faire face, Giulietta ajouta : « Les filles craignent pas mal les cheveux. Quant aux hommes… » Un faible et malicieux sourire s’afficha sur son visage d’ange devenu coquin, malgré elle. « Disons Messieurs que… vous avez un point qui, dans ce genre de situation, n’est pas à votre avantage… » Ne perdant sa belle esquisse à la fois jolie et tendrement insolente, la jeune fille saisit les biceps de son ami et approcha son genou de son entrejambe, doucement. Bien évidemment, le but n’étant pas de lui faire mal et encore moins de le faire flipper, elle s’arrêta à quelques centimètres, riant d’un ton suave malgré elle. « Ne t’en fais pas, je ne vais m’attaquer à ta future descendance ! » Murmura t-elle gentiment, le scrutant de ses belles prunelles noisette avant de finir par se reculer quelque peu de lui. Alors, professeur… pas trop perturbé par votre chère élève ?
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Avr - 20:47
Teach me how to fight
Giulietta & Kun
Est-ce qu’il trouvait cela étrange ? Non absolument pas. « Non je trouve que cela est une bonne idée, tu n’es pas étrange. » Cela était même rassurant de savoir qu’elle serait capable de se défendre toute seule sans son aide. Au moins, ainsi, elle serait moins une proie facile et sans défense. En tout cas, Kun voyait cela comme un moyen de tester un peu la demoiselle et le mieux était de commencer par ses réflexes. Malheureusement … Son idée de juste toucher les côtés n’était pas une grande réussite. Cela avait l’air de la faire rire. Ah là là … Une chatouilleuse. Mais c’était une bonne chose à savoir ! Bien que son exercice tombait littéralement à l’eau. « C’était pour voir tes réflexes … Apparemment … Inexistant. » Lui dit-il avec une voix et un sourire taquin. Elle était vraiment trop mignonne, Kun craquait littéralement pour elle. Arrêtant alors son supplice des « chatouilles », le jeune homme lui demanda les points faibles et il se laissa faire sans broncher. Oh … Il n’allait quand même pas se plaindre ou même faire mal au cœur de la jolie demoiselle… Elle voulait tellement faire bien, autant l’encourager et se montrer l’élève le plus studieux possible. Souriant de toutes ses dents, il se mit à rire un peu alors qu’il écoutait la demoiselle. Elle savait déjà certaines zones c’était une bonne chose.

Alors qu’elle se retrouvait avec le genou non loin de son entrejambe, le chinois grimaça légèrement. Ce n’était pas très plaisant pour le coup. Il avait déjà eu des coups à cette zone pas forcément suite à des combats et cela était loin d’être plaisant. « Hum… Merci. Je dois avouer apprécier énormément cette partie de mon corps. Si on pouvait éviter de l’abimer. » Il afficha un sourire amusé avant de continuer. « Et je ne voudrais pas que mon fanclub t’en veuilles pour cela ! » Fanclub imaginaire, mais qu’importe ! Riant un peu, il reprit son sérieux avant de t’attraper les bras de la demoiselle et la faire tourner sur elle-même pour la bloquer dans ses bras. « Cependant en général en combat un homme fait attention à tous les coups qui peuvent s’en prendre à leur virilité. Si tu veux faire mal commence par mettre des doigts dans les yeux de quelqu’un. Il ne faut pas avoir peur. Et après vu que ses mains seront occupées ailleurs, là … Tu pourras attaquer cette zone. » Kun continua de garder la demoiselle dans ses bras, laissant son nez se perdre dans ses cheveux pour humer son odeur. Elle sentait si bon. Cela n’était pas facile de se concentrer.

Lâchant avec du mal la demoiselle, il s’écarta d’elle et pris d’ailleurs ses distances. Il regarda dans la salle ce qui pouvait les aider. « Tu as … Quelque chose dans quoi tu peux frapper ? Je préfère éviter de me prendre de vrais coups … Tu comprends ? » Il l’a regarda en souriant amusé avant de continuer ses recherches. Il n’y avait pas grand-chose. A part des chaises … Hum. Pas sûr que cela soit adapté pour frapper dedans. Il revint vers elle avec un coussin. « J’ai juste trouvé cela … Faudrait emprunter le matériel du club de boxe ! » Cela serait beaucoup plus pratique pour eux s’entrainer. Et puis oui … Il y tenait à sa future descendance ! Il ne fallait pas y toucher ! Surtout pas. « On peut déjà voir la force de tes coups … Je vais me protéger avec ca … » Oui, bon il avait l’air un peu ridicule avec son coussin. Mais à la guerre comme à la guerre. C’était mieux que rien du tout non ?
 
Nymeria. ♕ 637 mots.
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Avr - 4:50
Teach me how to fight × Kun & Giulietta ×
Face à sa réaction, une belle et discrète esquisse malicieuse étira ses lèvres. Qu’il ne s’inquiète pas, elle n’irait pas s’amuser à lui faire mal de la sorte… surtout si cette partie était importante pour lui. En l’entendant parler de fanclub, Giulietta ne se priva pas pour lever gentiment les yeux au ciel, autant amusée que positivement agacée. « Bah voyons… » Maugréa t-elle subtilement avec un sourire charmant. Encore un peu et il allait finir par la rendre jalouse. Jalouse ? Elle ? Ce n’était pourtant pas son genre d’ordinaire. Il fallait croire que Kun lui plaisait déjà beaucoup trop pour empêcher cette douce fatalité. Mais ça, elle se garderait bien de le lui montrer. Pas encore. Pas maintenant. Encore un peu de patience, Monsieur Zhao… Redevenant sérieuse et appliquée, la jolie blonde écouta alors attentivement toutes les recommandations que l’automnal lui donnait ; approuvant d’un signe de tête pour montrer qu’elle comprenait. Le laissant s’approcher d’elle pour venir attraper ses bras, elle exécuta la figure qu’il voulait avec attention et agilité, le cœur finissant cependant par perdre un doux battement en le sentant collé à son dos. Hum. Difficile de se concentrer lorsque l’objet de vos pensées se tenait si près de vous. Et d’autant plus lorsqu’il ne se privait pas pour sentir tendrement vos cheveux, avec élégance, vous faisant alors discrètement frisonner de douceur. « Un doigt dans l’œil. Okay. Je retiens. » Indiqua t-elle cependant de façon studieuse, faisant comme si leur proximité ne la perturbait pas. Du moins, elle tentait de le montrer de cette façon. Sauf que ce n’était pas évident…

Sa question la laissa un peu perplexe sur le coup. Quelque chose dans quoi frapper ? Mince… Elle n’avait pas pensé à ça. En fait, elle ne pensait pas cela irait si vite. Il fallait croire qu’elle avait déjà de bonnes bases en termes de connaissance. Ébouriffant gracieusement sa longue chevelure ondulée, la summer observa autour d’elle, à la recherche d’un objet pouvant convenir. « Oui, bien sur » Répondit-elle simplement lorsqu’il lui demanda si elle comprenait sa non-envie de prendre ses coups. C’était normal et puis, elle ne se voyait pas du tout faire une chose pareille. Frapper Kun… ? Non, c’était impensable. Répondant à son sourire de façon timide et compréhensive, elle le vit finalement revenir avec un vieux coussin sortant d’on ne se sait où. L’option d’emprunter du matériel de boxe pour les prochaines fois n’était pas mauvaise du tout. « Très bonne idée ! » Indiqua alors Giu, lui faisant comprendre qu’elle ferait le nécessaire. « Ça fera l’affaire en entendant » Concentrant son regard sur l’oreiller, elle mit toute son attention sur ce dernier en attendant que le beau chinois lui donne le départ pour frapper dedans. Lorsqu’il le fit, Giulietta n’hésita pas et envoyer alors un premier coup. Pas trop mal. Sa force n’avait rien d’extraordinaire, mais elle pourrait gagner en puissance avec de l’entrainement. Levant ses beaux yeux dorés vers le jeune homme, elle hocha la tête lorsqu’il lui fit comprendre de continuer, commençant alors une série de coup de poings. Dynamique et pas trop mal rythmée, sentant sa force devenant un peu plus importante à chaque fois. Plus le temps avançait et plus l’automnal changer de position, la faisant alors lever ses bras ou les baisser, les envoyant aussi sur le coté lorsqu’il se tourna. Cet exercice dura un petit moment avant que,  malencontreusement, l’état du coussin déjà déplorable empire. Sans qu’ils ne s’y attendent, le dernier coup qu’elle porta déchira totalement vieux tissu, libérant alors des milliers de plumes. « Oups… » Fit alors Giu en s’arrêtant aussitôt, un peu surprise. Adorablement étonnée. Sans pouvoir s’en empêcher un petit rire suave et doux sortit de sa bouche, avant qu’elle ne se confonde en excuse. « Désolée, je ne pensais pas qu’il cèderait aussi facilement… ! » S’approchant un peu plus près de Kun, la belle européenne se hâta d’enlever délicatement les plumes ayant atterris dans les cheveux de son ami, un sourire tendre et amusée sublimant son visage. « Qu’en dis-tu ? » Demanda t-elle pendant ce temps en restant proche de lui, suite au test qu’elle venait de penser. « Peut être que m’apprendre à faire des croches pieds seraient bien aussi »

code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Avr - 18:20
Teach me how to fight
Giulietta & Kun
Hum. Il allait devoir prier que l’oreiller ne lâche pas. Cela n’était pas plaisant de se prendre un coup même si cela était plus « amical » que lorsqu’une bagarre pure et dure. Retenant les coups de la jeune femme, Kun pouvait constater la force qu’elle y mettait. C’était déjà une bonne chose, même si en tant qu’homme et pour l’embêter si on venait à lui demander comment était ses coups, il serait capable de dire que cela ressemblait à des pichenettes. « Fais attention à l’espace que tu prends pour donner des coups. » Il essayait au mieux de la renseigner. Elle savait déjà frapper pour « faire mal » c’était déjà une bonne chose. « Ne cherche pas à prendre trop d’élan dans tes mouvements, cela peut te fatiguer à force. » Il la laissé continuer à donner des coups. Il était plutôt content de voir qu’elle voulait faire bien et qu’elle s’appliquait grandement. Malheureusement, le pauvre oreiller ne fut pas très coopératif. En peu de temps, il rendit l’âme et il une multitude de plumes s’envolèrent autour d’eux. Oh. Cela était presque beau à voir. Souriant en coin amusé, il fixa les plumes tomber lentement avant de reposer son regard sur Giulietta. Ah. Elle était vraiment mignonne avec toutes les plumes sur elle. La laissant se rapprocher de lui, Kun laissa tomber ce qu’il restait d’oreiller au sol, tout en se laissant faire. Hum. Elle était craquante. Penchant légèrement la tête sur le côté, le jeune homme prit une bonne bouffée d’oxygène avant de souffler doucement sur les plumes sur le haut du crâne de la belle blonde. Un sourire amusait prit place sur son visage alors qu’elle lui demandait de lui apprendre à faire des croches pieds. « Ca peut être une technique … »

Riant un peu, le jeune homme fixa un instant dans les yeux la belle demoiselle avant de poser ses mains sur ses bras. La tenant fermement, un sourire gamin prit place sur le visage du chinois. « Avant de faire tomber les autres, il faut apprendre à tomber soi-même ! » Tenant toujours fermement Giu, il passa son pied derrière les siens pour la faire basculer en arrière. La retenant bien sûr, il l’a posa délicatement au sol. Passant ses jambes autour de son corps, il l’a regarda en souriant. « Le sol est confortable ? Ca va ? » Un rire enfantin s’échappa de sa gorge avant qu’il ne s’accroupisse au-dessus d’elle. Soupirant doucement il resta à l’observer avant de doucement caresser la joue de la demoiselle avec une plume qu’il avait trouvé à côté de son visage. « Giu … » Il marqua une pause, devenant de nouveau sérieux. « Tu me laisserai … Rentrer réellement dans ta vie bientôt ? » Depuis l’hôpital il n’avait pas osé l’embrasser. Il avait bien compris qu’elle avait besoin de temps. Mais … Cela devenait difficile pour lui de simplement jouer, chahuter, rire avec elle, sans pouvoir être réellement aussi proche qu’il le voudrait d’elle. Déglutissant doucement, le jeune homme se redressa tout en tendant sa main à la jolie anglo-italienne. « Allez ! A ton tour ! » C’était comme-ci, le jeune homme voulait déjà oublier ce qu’il venait de demander à la demoiselle. Après tout, il ne pouvait pas chercher à la brusquer un peu trop. Il fallait du temps pour qu’elle reprenne le pied et surtout pour qu’elle sache vraiment si le jeune homme peut lui plaire. « Essaie de me faire tomber ! » Il était prêt à résister et lutter contre ses attaques.
 
Nymeria. ♕ 614 mots.
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Avr - 21:07
Teach me how to fight × Kun & Giulietta ×
S’il la trouvait craquante, alors qu’en était-il d’elle et de ses yeux qui n’arrêtaient pas de le dévorer du regard, malgré eux ? Plus le temps passait et plus Giulietta éprouvait des difficultés à garder une attitude simplement affectueuse et neutre envers Kun. Tout. Absolument tout chez le beau chinois la faisait fondre. Même ses mauvaises humeurs ou son caractère de cochon par moment. Il lui avait prouvé par de mainte reprise qu’il était avant tout un être aimant et doux. Capable d’aider son prochain, de mettre parfois de fierté de côté pour de nobles causes. Elle aimait ses moments si simples à ses côtés, cette complicité qui grandissait de jour en jour entre eux, lui faisant presque croire qu’ils se connaissaient depuis toujours. Plus le temps passait et plus Kun parvenait à soigner son cœur blessé, sans forcément le voir. Grâce à lui, Giu souriait bien plus, se surprenait aussi à rire comme avant…

« Oh ? » Fit-elle presque naïvement avant de se faire entrainer par Kun qui, tout en lui faisant un croche pied inattendu, la fit basculer au sol avec lui. Quel démon celui-là ! Répondant sans mal à son regard joueur et amusé, la sulfureuse blonde laissa l’automnal la surplomber sans perdre son doux sourire espiègle, avant de rétorquer avec un faible air provocateur « Je me vengerai. » ça, il pouvait être sûr ! Si le sol était confortable ? Hum. Y avait mieux. Mais bizarrement, avec lui sur elle et dans cette position…. Même le plus confortable des lits semblait inintéressant. Lâchant un petit rire suave et doux, Giulietta finit par relever ses prunelles dorées vers le visage du plus jeune pour lui sourire tendrement. Et… comme si elle était connectée à lui, sa mine commença à devenir plus sérieuse également. Ils étaient si proches ainsi...
Face à sa remarque, le cœur de la summer ne put que rater un battement. Le dévisageant avec un air aussi grave que terriblement épris, troublée… le regard de la jeune fille se perdit dans les prunelles envoutantes du chinois qui s’amusait à caresser sa joue à l’aide d’une plume. Mon dieu, Kun était un véritable fruit défendu. Si beau… Si...parfait à sa façon. Si parfait pour elle. Un aimant qui l’attirait… fatalement. Et cette question qu’il venait de poser la troublait plus que jamais. Mais plus que de la peur, Giu ressentait surtout un étrange soulagement. Comme si, elle avait la réponse à sa question...

Retour sur l’entrainement. Bien évidemment, elle ne réussit pas à faire tomber l’automnal, malgré toute sa bonne volonté. Se retrouvant alors de nouveau au sol, dos collé au parquet, la belle estivale devint un peu plus essoufflée par leur lutte. Un petit sourire naquit tandis qu’elle avouait, observant alors le plafond au-dessus de leur tête « Je l'avoue, les filles ont moins de force que les garçons. » Comme il était resté debout, Kun n’hésita pas à lui tendre de nouveau la main pour l’aider. Main que la blonde saisit et… contre toute attente, tira soudainement afin que le jeune homme la rejoigne au sol. Et alors qu’il tombait sur elle, Giulietta s’empressa de le retourner afin de venir sur lui, ses propres jambes entourant son bassin masculin… le surplombant alors avec une violente tendresse. « ...Mais elles savent se montrer plus malignes…! » Renchérit-elle avec un sourire félin et onctueux, tandis que ses mains agrippaient les poignets de Kun pour les placer au-dessus de sa tête et faire alors de lui son tendre prisonnier. « Tu crois que tu n’as pas plus d’importance que ça pour moi… ? » Demanda-t-elle en redevenant tout à coup sérieuse, ses yeux noisette plongé dans les siens. Rapprochant son visage vers le sien, Giu s’arrêta afin que leurs seuls leurs souffles se rencontrent. « Je te désire à en mourir, Kun. Je ne veux que toi... » Avoua-t-elle alors, de la plus belle des façons. « Seulement j’avais peur. Parce que… je sais qu’à l’instant-même où nos lèvres se frôleront de nouveau, ce sera le point de non-retour et… » Et elle deviendra alors profondément, intensément, désespérément amoureuse de lui...

code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr - 19:06
Teach me how to fight
Giulietta & Kun
Elle comptait vraiment se venger ? Oh … Kun avait intérêt à se méfier. Il savait combien une demoiselle pouvait avoir un jeune homme par la ruse. Elles étaient beaucoup plus douées que les hommes pour cela. Souriant en coin, le jeune homme avait profité de ce moment pour rester au-dessus d’elle. Il n’avait pas résisté bien longtemps avant de lui faire comme une pseudo-déclaration. Cela n’était pas toujours facile pour lui d’être aussi proche d’elle et de ne pas pouvoir être réellement en couple avec la demoiselle. Il mourrait d’envie de passer encore plus de temps en sa compagnie. S’amusant un moment avec une plume pour caresser la joue de la demoiselle, il ne pouvait que remarquer combien elle était sublime. Giulietta méritait surement mieux qu’un mec impulsif et colérique doublé d’une vraie bourrique. Quand il avait quelque chose en tête, il avait du mal à l’oublier. Continuant de l’admirer un instant, le jeune homme fini par se relever pour changer de sujet et surtout continuer l’entrainement. Cela était important, ils étaient là après tout pour l’aider à se défendre. Il lui proposait alors d’essayer de le faire tomber. Cela était vraiment, mais alors vraiment très amusant de la voir essayer de le faire tomber. Kun prenait un malin plaisir à la regarder faire. Il est vrai qu’il avait failli perdre l’équilibre quelque fois, mais il n’avait pas fini les fesses par terre.

Alors qu’elle était de nouveau au sol, sous le regard amusé de Kun, la jeune femme semblait rendre les armes. Bon ! Cela était une bonne chose pour lui. Il avait gagné, même si pour le coup, il aurait préféré la voir réussir pour s’en sortir. Il aurait été satisfait de la voir apprendre quelque chose grâce à lui et lui permettre de se défendre au mieux. Souriant en coin, il tendit doucement la main pour attraper la main qu’elle pouvait lui tendre. Il était prêt à l’aider à se relever. Il haussa doucement les épaules quand elle lui dit que les femmes étaient plus faibles que les hommes. Ca dépend… Il connaissait une femme très forte physiquement, qui arrivait toujours à le maitriser … Sa mère adoptive. Mais ne se méfiant pas, le chinois se retrouva par terre également. Se laissant faire sans broncher, il afficha un grand sourire amusé alors qu’elle venait au-dessus de lui. Posant ses mains sur les cuisses de la demoiselle, Kun ne semblait pas vraiment dérangé par cette position. « Bien joué. Je dois avouer que je ne me suis pas assez méfié pour le coup. » Il lui disait de faire attention et au final, il était le premier à se faire avoir et ne pas rester vigilant jusqu’au bout.

Voyant ses mains quitter les cuisses de la demoiselle, Kun fut presque déçu. Pourquoi lui faire cela ? Se retrouvant les bras au-dessus de la tête, Kun la regarda dans les yeux surpris. Elle comptait mettre fin à sa vie ? Souriant un peu, il fut surpris d’entendre l’anglo-italienne revenir sur ses paroles lancées de manière si désespérés avant. Il resta silencieux à l’observer, sentant son cœur battre plus rapidement alors que ses paroles sortaient de sa bouche. Elle était attirée par lui … Réellement. Se sentant comme rassuré et heureux, le chinois afficha un plus large sourire. « Et ? » … Elle n’avait pas terminé sa phrase de nouveau. Se redressant légèrement pour venir déposer un doux baiser sur ses lèvres. Rien de bien méchant, il avait à peine pu gouter de nouveau au goût de ses lèvres, mais il voulait être sûr de ne pas la brusquer. Le bien être de Giu était plus important que son envie. « Je suis amoureux de toi Giu … Quoiqu’il arrive, cela ne changera pas. » Il resta un instant à fixer les lèvres de la jeune femme sans rien ajouter de plus. Que pouvait-il dire après tout ? Il l’aimait, il était amoureux d’elle et lui dire ouvertement était déjà un bon effort venant de lui. Les mains toujours bloquées, il resta silencieusement à la regarder. Après tout, il ne pouvait pas faire grand-chose de plus. Il n’avait plus qu’à la laisser faire les derniers « pas » vers lui.
 
Nymeria. ♕ 704 mots.
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Avr - 17:43
Teach me how to fight × Kun & Giulietta ×
Un coup ils chahutaient, un coup ils étaient sérieux. Cela montrait à quel point leur relation pouvait être ambiguë. C’était évident, il y avait bien plus que de l’amitié entre Giulietta et Kun. Au fond, il y avait toujours eu plus que de l’amitié, dès le départ. Cette attirance, cette fascination… Cet agacement de ne pas réussir à cerner l’autre si facilement que l’on le voudrait… Cette envie d’en savoir plus, d’apprendre à se connaître de mieux en mieux... Et puis surtout : ce désir de vouloir l’avoir près de soi, chaque heure, chaque minute. Elle l’avait finalement compris : elle avait des sentiments pour Kun. Et… après avoir passé tout ce temps auprès de lui, Giu ne parvenait plus à étouffer ce qu’elle ressentait. Malgré la peur, malgré les incertitudes, elle voulait n’appartenir qu’à un seul être : lui.

Voilà pourquoi elle lâcha ces mots. Ces mots murmurés de manière tendre et fébrile à la fois. Ces mots qui ne mentaient pas. Oui. Oui, elle désirait Kun. Plus que tout. Tout chez lui la poussait à être d’autant plus attirée par lui. Ses sourires, cette douceur si belle qu’il ne montrait qu’à peu de gens… Même son caractère de chien par moment semblait presque charmant. Tout. Absolument tout lui plaisait chez lui. Et elle savait parfaitement que si le beau chinois tentait de nouveau une approche, elle ne pourrait pas résister. Elle tomberait gravement en amour pour lui, serait complètement accrochée à cet être si particulier à ses yeux. Le dévisageant de ses prunelles couleur miel, la belle summer ne parvint pas à finir sa phrase. Pas besoin de le faire au final. Il avait compris. Il savait ce que tout ceci pouvait signifier. Un point de non-retour. Et ce point de non-retour, Kun n’hésita pas à le franchir en faisant exactement l’action qui permettrait à la jeune fille de céder véritablement. Sans peur ni crainte, le jeune homme se redressa légèrement et alla déposer un baiser sur les lèvres de Giulietta. Un baiser très doux et simple, aérien. Un baiser qui dura que quelques secondes seulement et qui pourtant, chavira son cœur avec une violence inouïe. Fermant ses yeux face au contact délicieux de leurs bouches l’une contre l’autre, ses paupières tremblotèrent légèrement et ses mains emprisonnant toujours les poignets du plus jeune renforcèrent agréablement leur prise ; prouvant ainsi l’effet que cette simple embrassade avait sur elle. Une intense émotion qu’elle dévoilait discrètement, avec légèreté. Finissant par ouvrir de nouveau ses prunelles, la jolie blonde scruta l’automnal avec une douce intensité.

Et puis là, ce fut la plus agréable des tempêtes qui mouvementa son âme lorsque Kun avoua être amoureux d’elle. Amoureux... Il l’avait dit sans avoir honte, sans filtre, purement et sincèrement. Cela la chamboula comme jamais. Et même si son visage ne montrait qu’un faible rougissement ainsi q'un petit air surpris, la belle italienne ne put empêcher son regard de briller de mille feux tandis qu’elle l’observait toujours. Entrouvrant ses lèvres un court instant, elle ne parvint pas à trouver de mots assez forts pour lui montrer à quel point ce qu’il ressentait pour elle était réciproque. Alors… plutôt que la parole, Giu préféra utiliser un tout autre langage. Sans réfléchir et instinctivement, ce fut avec une tendresse à la fois violente et sublime qu’elle fondit sur les lèvres pulpeuses de l’automnal, afin de l’embrasser à son tour.... passionnément. Libérant ses poignets pour le laisser libre de ses gestes sur elle et sur son corps, l’estivale posa fiévreusement ses mains sur le visage du garçon ; l’une caressant sa joue, l’autre se perdant dans sa chevelure brune. Fronçant les sourcils d’émotion et de bonheur, elle embrassa Kun comme jamais elle n’avait osé le faire jusqu’à présent. Pressant inlassablement ses lèvres contre les siennes, puis entre elles, un doux soupir de frustration s’écrasa contre les lippes du chinois tandis qu'elle lui ouvrait son cœur et oubliant ses craintes passées. Sans trop réaliser qui était le fautif, ils basculèrent et elle le laissa alors venir sur elle pour renforcer dangereusement le baiser qu’ils s’échangeaient... attrapant le haut de sa nuque et quelques mèches entre ses doigts afin de l’approfondir ce moment si fort entre eux. Le paradis.

Et puis, là… entre deux souffles… « ...Je veux n'être qu'à toi. » avoua Giu d’une voix suave et cassée, le défiant passionnément de son regard si clair et félin… avant de vite replonger sur ses lèvres et prendre elle-même l’initiative de l’inviter à venir gouter sa langue si avide de la sienne.  

code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Avr - 21:05
Teach me how to fight
Giulietta & Kun
Sentant son cœur battre à la chamade, le jeune homme fixait les yeux de la jeune femme avec tendresse. Il avait fini par lui avouer. Il avait fini par lui dire ce qu’il avait sur le cœur. Cela n’avait pas été possible pour lui de se retenir plus longtemps. Les battements de son cœur résonnaient dans son esprit. Cela était incroyable, il avait beau la regarder se trouvait un moyen d’arrêter de l’admirer… Mais cela n’était pas possible. Elle était magnifique à regarder. Souriant en coin, il pencha légèrement la tête sur le côté avant de soupirer lentement. Il ne savait pas ce qu’elle allait bien pouvoir lui répondre, cela était un mystère, mais au fond de lui, il espérait sincèrement que les baisers qu’ils avaient pu partager dans sa chambre d’hôpital n’étaient pas qu’une illusion. Il était presque sûr que cela était réel, mais … Des fois, on peut simplement se faire des films, il était facile de trop vite s’emballer. Néanmoins, peu de temps après, avec selon lui beaucoup de chance, il vit la jeune femme se rapprocher dangereusement de ses lèvres. Son cœur ne cessait de battre rapidement et un petit sourire prit place sur les lèvres du chinois. Il n’avait pas espérait en vain, elle avait elle aussi des sentiments pour lui. Sinon pourquoi venir l’embrasser ?

Etant désormais libre de ses mouvements en sentant Giu lâcher ses poignets, le jeune homme glisse une main dans les cheveux de sa belle italienne et son autre main se posa sur sa hanche. Répondant à son baiser, il ne se fit pas prier pour venir jouer avec les lèvres de Giulietta. Glissant doucement ses doigts sur le haut de la demoiselle, le chinois sentit une certaine envie prendre possession de lui. L’embrasser de la sorte, était une pure tentation. Comment ne pas mourir d’envie de l’embrasser et être plus proche d’elle qu’il ne l’était déjà ? Faisant basculer la demoiselle ; Kun se retrouva au-dessus d’elle. Glissant doucement une main sous le haut de sa jolie summer. Le chinois appréciait découvrir sa peau nue. Elle était si douce. Le fait de se retrouver dans cette position et au-dessus d’elle, renforçait son envie et ils ne purent s’empêcher de rendre ce baiser plus sensuel. Cela était un vrai délice de l’embrasser, le goût de ses lèvres était exquis et coller son corps au sien… Hum. Heureusement que Kun avait une certaine maitrise de soi par ce genre de situation. Sinon, il aurait certainement eu quelques soucis techniques en dessous de la ceinture.

Voyant la jeune femme quitter ses lèvres un instant, Kun ne put cacher ce petit grognement de frustration. Non, il voulait l’embrasser encore. Cependant et étrangement, les paroles de la jeune femme eurent l’effet d’un électrochoc sur lui. Elle voulait être qu’à lui … Affichant un magnifique sourire, il ne se fit pas prier pour l’embrasser de nouveau. Collant son corps entièrement contre elle, alors qu’il venait doucement jouer avec la langue de sa belle. Une chose était sûre, cela était un moment magique rien que pour eux deux. Faire du sport avec elle était très instructif et très … productif. Lâchant un instant les lèvres de Giu, il afficha un petit sourire malicieux. « Tant mieux … Je n’avais pas l’attention de laisser la chance à quelqu’un d’autre de t’approcher. » Il allait la garder jalousement rien que pour lui. Personne n’aura le droit de poser un regard bien trop poussé sur elle. Aux craintes de s’attirer les foudres du chinois. Se redressant un peu, le jeune homme resta au-dessus d’elle et il s’amusa à déposer plein de petits bisous sur les lèvres de Giulietta. Il faisait en sorte de remonter rapidement son visage pour l’empêcher de possiblement prolonger les baisers. Il se mit à rire un peu gamin. Mais soudainement perdant son sourire, le jeune homme se redressa en pestant pour lui-même et il s’écarta de Giu. Il avait beau garder au maximum le contrôle de soi, à force, son corps semblait n’en faire qu’à sa tête. « C’est pas tout cela ma belle, mais … Faudrait p’tet que tu apprennes à me casser la tronche plutôt qu’essayer vilement de me séduire… » Il fallait qu’il change de sujet. Cela était le meilleur moyen pour lui de s’en sortir un minimum. Il se tourna légèrement vers elle avec son sourire malicieux « Et peut-être qu’il vaudrait mieux finir cette charmante « discussion » plus tard chez nous … » Chez eux. Ah. Il adorait dire cela et de le répéter sans arrêt. C’était vraiment très plaisant à entendre. Il fit quelques pas en direction de la belle blonde pour la regarder dans les yeux. « Sauf si l’idée d’être loin de mon corps parfait soit trop difficile pour toi … On peut rentrer de suite. » Il avait certes dit cela sur le ton de la plaisanterie, mais son regard la dévorait littéralement d’envie.
 
Nymeria. ♕ 827 mots.
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD SEASONS :: l'héritage :: troisième étage-