Blood Seasons ferme ses portes.

Take care of me. [Pv Giu ♥]

 :: l'héritage :: quatrième étage :: hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 27 Fév - 19:11

❝ Take care of me ❞
- Kun & Giulietta -
Un simple regard peut déterminer la vie de chacun. Il faut tâcher de partager au mieux un regard pour comprendre qu'on est fait l'un pour l'autre.
 Monter les marches, c’était la seule chose qui préoccupait l’esprit du jeune homme. Il se devait de grimper une à une les marches avec la plus grande difficulté au monde. Il avait du mal à réaliser ce qu’il pouvait se passer autour de lui. Il sentit peu à peu sa conscience disparaitre alors qu’ils venaient d’atteindre le plus haut étage de l’Héritage. Il avait enfin mis Giulietta en sécurité. Même si cela n’était pas réellement ce qu’il c’était passé dans les faits, son esprit était persuadé de cela. Tombant inconsciemment, son corps n’arrivait plus à lutter contre la douleur. Les seuls moments où il rouvrait les yeux c’était pour voir qu’il était pris en charge par des soignants. Il était difficile d’avoir une description précise de ce qu’il c’était passé. Kun ne se souvenait plus de rien. Pourtant, il avait été sur une table d’opération pendant près de trois heures afin de retirer la barre de métal qu’il avait dans le ventre sans toucher le moindre organe vital. Il avait été recousus et sa mère adoptive avait versé énormément de larmes en faisant les cents pas dans les couloirs de l’hôpital. Non, rien de cela ne pouvait parvenir à Kun qui perdu dans son inconscient … Ne serait même pas capable de vous raconter ses rêves.

Si bien que lorsqu’il rouvrit doucement les yeux, Kun resta longuement à cligner des yeux. Il était allongé dans quelque chose d’assez confortable. Tout était assez calme, du moins, dans la chambre, au loin on pouvait entendre des gens passer en marchant voire peut-être en courant dans le couloir. La douleur au niveau de son ventre se fit ressentir, ce qui ne mit pas longtemps avant de faire grimacer Kun de douleur. Non, cela n’était clairement pas agréable. Continuant de regarder autour de lui, le regard de l’automnal se posa sur une chevelure blonde.

Restant un long moment à regarder Giulietta qui s’était assoupie sur son lit, l’automnal prit le temps de rassembler ses souvenirs. Cela aurait dû être une journée agréable et remplie d’insouciance. Regardant de nouveau dans la chambre, Kun remarqua des vêtements pliés à la perfection en face de son lit, ainsi que le sac de sa mère adoptive abandonné dans un coin. Elle n’était apparemment pas présente. Elle était peut-être rentrée se reposer. Kun n’avait pas encore réalisé que son logement n’existait plus et que cette dernière était partie essayer de sauver les restes de souvenirs de leur vie.

Tout en laissant son bras glisser le long du lit. Kun vint doucement caresser les cheveux de la jolie blonde endormie. « Giu … Tu vas te faire mal … » La pauvre, elle allait se faire vraiment mal à dormir de la sorte. La gorge sèche, Kun se mit à tousser un peu avant de grimacer. Sa toux ayant eu la mauvaise idée de faire bouger sa plaie. Cela n’était vraiment pas agréable. Alors qu’il refermait doucement les yeux, le jeune homme semblait assez paisible avant de rouvrir les yeux et essayer de se redresser. « Cheol Soo ! Il est où ? » Son meilleur ami ! Il se souvenait de son dos brulait, il ne savait plus s’il était arrivé en haut lui également. Comment rester paisible sans savoir ?
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 546 MOTS.

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Fév - 12:45
Take care of me.× Kun & Giulietta ×
Avec leur aide, ils avaient réussi à monter. Ensuite, tout était allé très vite. Ses yeux miels essayaient de suivre chaque mouvement tandis que l’on mettait ses deux amis sur des brancards. Son regard avait à peine eu le temps de se poser sur Joshua et les autres que les secours l’embarquèrent à leur tour avec Yun. Yun qu’elle prit par la main et qu’elle ne lâcha plus avant d’arriver à l’hôpital.  

~
« Je vous assure que ça ira. Gardez la place pour un blessé qui en a réellement besoin. » Avait-elle affirmé en se redressant du lit, après que le docteur ait bien positionné son attelle au bras gauche. Finissant par sortir de la chambre, la summer observa autour d’elle et ce qu’elle vit ne put que la rendre malheureuse. Les couloirs de la clinique avaient des allures d’après-guerre… Comment un seul être pouvait-il détruire autant de vie… ?  La belle blonde affaiblie tenta d’en savoir plus pour ses amis. Soo et Kun étaient en salle d’opération. Yun aidait déjà. Et pour Min Ho… ? Eve, Lily, Ryu ? Et Ki Hyun ? Elle était inquiète. Mais ce qui l’inquiétait le plus était de ne pas voir son père. Où était-il ? Après plusieurs tentatives pour le joindre, elle soupira faiblement. Ne panique pas. S’était-elle dit. Il a dû être appelé pour aider. Après tout, il était le chef des architectes. Tu auras des nouvelles bientôt...

Son regard s’était alors tourné vers une femme qui sanglotait tout près du bloc opératoire. Allez savoir comment, l’estivale devina sans mal qu’elle était la mère de l’automnal. « ...Madame Zhao ? » Elle se tourna, les yeux beignés de larmes. « Je suis Giulietta… Kun est mon ami » Elle lui raconta alors toute leur histoire. Assise à ses côtés dans la salle d’attente, Giu n’hésita pas à poser sa main sur la sienne. « Il va s’en tirer, j’en suis persuadée ! » La génitrice serra faiblement les doigts de la blonde entre les siens, comme pour répondre à ses mots d’espoirs.    

~
L’opération de Kun terminée, ce dernier fut transporté dans une chambre. Soo,  lui, avait été mis en sommeil afin de ne plus souffrir. Giu allait aux nouvelles chaque demi-heure pour en savoir plus. Quant à son père… toujours pas de nouvelle. Elle essayait de ne pas angoisser mais cela commençait vraiment à l’inquiéter. Épuisée, la mère de Kun avait fini par aller se reposer un petit peu, voyant que son fils était entre de bonnes mains. La demoiselle lui avait fait comprendre son envie d’être là lorsque Kun se réveillerait. Prenant place sur un siège à côté de son lit, elle observa le jeune homme endormi et son visage d’ange ;  tendrement… apaisée comme jamais. Puis, ses paupières se faisant de plus en plus lourdes, elle finit par s’endormir à son tour… Sa tête et son bras valide posés sur le matelas, tout près de lui.

La voix du garçon ainsi que sa main dans ses cheveux la fit doucement sortir de son maigre sommeil. Il était réveillé. Et dieu soit loué, il semblait être moins mal en point à présent ! « Kun… » Murmura-t-elle en se redressant doucement en souriant au plus jeune. Elle l’empêcha de faire de même et tenta alors de le rassurer « Soo a été endormi pour ne pas avoir mal. Ne t’en fais pas, il est entre de bonnes mains...! » Sa voix avait douce et rassurante… et sa main releva alors une mèche de ses cheveux bruns cachant ses yeux. Elle expliqua par la même occasion que sa mère allait revenir bientôt et qu’elle allait bien. Qu’aussi, un médecin allait passer d’ici peu pour l’examiner. Une esquisse fatiguée mais heureuse apparut sur son visage. « On s’en est sorti… ! Et tu as tenu ta promesse… » Il ne l’avait pas quitté… il était resté avec elle. « Je suis contente. » Caressant un peu plus doucement ses cheveux sombres, Giulietta le regarda tendrement. « ... Je... J'ai eu si peur pour toi... » Avoua-t-elle d’une voix faible et émue, malgré elle...

code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Mar - 18:42

❝ Take care of me ❞
- Kun & Giulietta -
Un simple regard peut déterminer la vie de chacun. Il faut tâcher de partager au mieux un regard pour comprendre qu'on est fait l'un pour l'autre.
 Sentant son cœur battre à la chamade, le jeune homme fut soudainement pris de doutes. Dans quel état se trouver son meilleur ami ? Il n’avait aucun souvenir. Il ne savait plus ce qu’il avait pu se passer après les événements. Il avait eu énormément de mal à garder les yeux ouverts. Sa inquiétude transparue par sa réaction et sa question. Néanmoins, Giulietta qui était à ses côtés pu le rassurer bien vite. Elle voulait l’empêcher de se redresser. Pourquoi ? L’écoutant, il souffla doucement, il était en vie. Certes, apparemment pas en bon état. Mais son meilleur ami était en vie. « Y’a intérêt … » Ils avaient intérêt de prendre soin de lui. Il n’était pas question qu’il perde son frère de cœur à cause de mauvais soin. Kun serait capable de s’en prendre aux médecins qui auraient certes fait leur possible, mais dans son esprit pas assez encore… Se rallongeant doucement, le jeune homme souffla doucement avant de frémir en sentant la main de la demoiselle dans ses cheveux. Sa peau fut marquée par des frissons alors qu’il regardait la demoiselle. Sa mère adoptive était partie se reposer et le médecin aller passer. Oh … C’est vrai qu’il avait encore un peu mal au ventre. Il devait surement être sous médicament, car cela était vraiment moins douloureux. Fermant les yeux un bref instant, Kun tourna légèrement le regard vers le sac de sa mère. Il serait rassuré de la voir, elle avait du se faire beaucoup de soucis pour lui. Après finir en prison il fallait qu’il subisse une opération. Il est vrai que cette fois cela n’était pas réellement de sa faute. Bien qu’aller en prison … Il avait volé pour nourrir sa mère.

Alors que la demoiselle le regardait à nouveau, Kun leva les yeux vers elle. Il l’écouta calmement avant de sourire en coin. Il avait tenu sa promesse ? Vraiment ? Le jeune homme n’en avait plus souvenir. Passant sa main dans ses cheveux, le jeune homme se mordilla doucement la lèvre inférieure avant de sourire de plus belle. « Je suis un homme de principe … » Regardant la demoiselle caresser ses cheveux, Kun fut surpris de l’entendre dire qu’elle avait eu peur pour lui. Perdant son sourire, il la regarda sérieusement avant de déglutir lentement. Lui aussi, il avait eu peur pour elle, surtout quand ces obsédés ce sont pris à elle. Mais est-ce qu’il pouvait lui avouer ses craintes et ses peurs ? Les filles préfèrent se sentir en sécurité avec un homme... Non ? « Je suis désolé… J’aurais préféré ne pas te tracasser. » Il resta silencieux un instant en fixant les draps sur lui avant de se remonter un peu dans le lit. Ne regardant toujours pas Giulietta, il reprit la parole. « Merci Giu … Tu m’as sauvé la vie. » Il fallait être réaliste, sans elle, il n’aurait jamais pu s’en sortir, elle avait tout fait pour l’aider et le soutenir. Rougissant légèrement, le jeune homme continua de regarder ses pieds, s’amusant un peu à les faire bouger sous le drap.

Relevant doucement le regard vers la demoiselle, Kun la fixa un moment sans prendre la parole. Se mordant doucement la lèvre inférieure, il fut totalement sous l’admiration de la demoiselle. Elle semblait tellement parfaite. Se redressant de nouveau pour être le plus assis possible malgré la douleur, le jeune homme attrapa doucement le bras de Giulietta pour l’attirer vers lui. Une fois assez proche de lui, il glissa en douceur sa main le long de la mâchoire de la belle blonde pour la poser sur sa joue. Rapprochant lentement son visage de manière à ne pas forcer la demoiselle… Les yeux plongés dans son regard, lentement Kun rapprocha ses lèvres de celle de Giu. Sentant son cœur s’emballer le jeune homme posa enfin ses lèvres contre celle de la demoiselle. Surement perdu, soulagé de l’embrasser enfin et la peur de l’avoir perdu, les doigts de Kun se glissèrent dans les cheveux de la summer pour l’attirer plus vers lui, pour renforcer le baiser. Serrant ses doigts dans ses cheveux, le chinois se mit à l’embrasser passionnément, son corps frémissant de plaisir. Il osé enfin la toucher. Il avait tellement désiré l’embrasser et ce … Même lors de leur première rencontre. Même alors qu’elle lui avait semblé insupportable et égoïste. Elle avait déjà autre chose que les autres filles, quelque chose de très important. Du caractère. Un caractère assez fort pour lui répondre.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 755 MOTS.

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Mar - 22:40
Take care of me.× Kun & Giulietta ×
En l’entendant maugréer, elle ne put s’empêcher de sourire faiblement, avant d’approuver ses dires avec un hochement de tête. Probablement qu’elle serait dans le même état que l’automnal si Soo venait à disparaître... Après tout, il était leur meilleur ami à tous les deux. N’hésitant pas à choyer doucement sa chevelure brune, encore fragilisée par ce calvaire, Giulietta lui montra à quel point elle était heureuse et soulagée de le voir à présent sain et sauf. Ces dernières heures l’avait fait réalisé oh combien elle pouvait tenir à lui… Qui aurait cru, vu comment les choses avaient commencées entre eux ? Il fallait croire que le destin leur avait prévu d’autres plans. Comme si… il savait qu’entre eux, la haine ne pouvait pas exister. Que contrairement aux apparences, ils avaient beaucoup de choses en commun. Et surtout : que leur différences n’était pas une faiblesse mais une force. Ils en avaient eu la preuve, quelques heures plus tôt. Posant ses yeux dorés sur son beau visage, elle l’observa avec douceur, avant de lentement secouer la tête en souriant. « Ne t’excuses pas. Tu es là… c’est le plus important ! » Plus important que tout le reste. « Merci Giu … Tu m’as sauvé la vie. » Murmura-t-il finalement, sans oser la regarder. Cette confidence les mit dans un petit silence, tandis qu’ils réalisaient probablement à quel point ce qu’ils avaient vécu était terrible. Mais aussi à quel point... ils étaient devenus important l'un pour l'autre.

Rougissant aussi malgré elle, une faible esquisse vint sublimer son visage. Il n’avait pas à la remercier. C’était évident, elle n’aurait jamais pu le laisser ainsi. C’était presque à elle de lui dire merci en réalité. Peut-être que sans lui… elle n’aurait pas trouvé le courage et la force pour s’en sortir aussi. Mais alors qu’elle s’apprêtait à le faire, ses yeux croisèrent alors ceux du plus jeune qui était parvenu à se redresser. Ce simple échange fit redoubler les battements de son coeur… et encore plus lorsque Kun décida de tirer doucement sur son bras pour la rapprocher de lui. Ne coupant sous aucun prétexte la confrontation presque amoureuse de ce regard planté dans le sien, Giulia ne bougea pas et le laissa approcher son visage, peu à peu. Sa main sur sa joue la fit frémir. Avant même qu’il ne soit allé plus loin, ses paupières se mirent à trembler légèrement. De peur…  et plus que tout d'envie.

« Kun… » Susurra-t-elle juste à temps, juste avant que les lèvres du chinois ne se posent enfin sur les siennes… pour la toute première fois.

Le contact de cette bouche pulpeuse sur la sienne lui provoqua une intense et agréable sensation de papillons dans le ventre. Finissant par fermer ses yeux devenus humides, la belle savoura les secondes… se mettant alors à embrasser à son tour Kun. Timidement d'abord, le découvrant peu à peu avec beaucoup de tendresse et de plaisir ; tremblotant d’émotion tandis qu’il glissait ses doigts dans sa chevelure blonde. Mon dieu, c’était si bon... Et ce baiser était presque un soulagement pour elle. Comme si... elle avait attendu Kun toute sa vie jusqu'à maintenant. Pressant lentement ses lèvres contre celles de l’automnal, Giu se sentit renaître, tout à coup. Le baiser se fit plus fort, plus enflammé… alors que sa bouche répondait à ces langoureux mouvements circulaires que le plus jeune lui affligeait… soupirant de frustration et d’envie. En sentant ses jambes devenir aussi molles que du coton, elle prit doucement appui sur lui et l’embrassa avec plus encore plus de passion. C’était à peine croyable et pourtant… Elle avait l’impression que cet instant entre eux aurait forcément du arriver un jour. C’était évident. Il lui plaisait. Il lui plaisait bien trop. Dès le départ, elle n'avait eu d'yeux que pour lui...

A bout de souffle, Giulietta finit par reculer doucement le bas de son visage - tout en laissant leurs fronts collés -  lui offrant un regard puissant et épris. Sans le quitter des yeux, la jolie estivale posa sa main sur la joue fine de Kun avant de sourire. Un sourire beau comme jamais. « … Je vais songer à te sauver la vie plus souvent… ! » Finit-elle par souffler tout contre ses lèvres, avant de rire timidement, complètement charmée. Émue aussi, énormément. Les mains de chacun se mirent alors à caresser amoureusement le visage de l’autre sans se perdre une seule seconde du regard. Laissant son joli nez frôler sensuellement celui du jeune homme encore et encore... elle chuchota, avec beaucoup de douceur « Tu en as mis du temps... »
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Mar - 18:21

❝ Take care of me ❞
- Kun & Giulietta -
Un simple regard peut déterminer la vie de chacun. Il faut tâcher de partager au mieux un regard pour comprendre qu'on est fait l'un pour l'autre.
 Ce baiser était exquis. Il pouvait enfin dévorer les lèvres de la jolie summer. Il doit avouer, qu’il n’aurait jamais cru pouvoir embrasser Giulietta un jour. Finalement, elle avait bel et bien des possibles sentiments pour lui. Le cœur battant plus rapidement, il avait ressentit une certaine crainte en venant au contact de ses lèvres, est-ce qu’elle allait le repousser ? Il avait ressentit cette inquiétude jusqu’à sentir la demoiselle partager son baiser. Son corps se détendit automatique, ses muscles se décontractant et un léger sourire apparu sur ses lèvres tout en continuant de partager son baiser. C’est fou, il n’aurait jamais cru que la belle blonde pouvait avoir des sentiments similaires aux siens.  Il faut dire que la première chose qu’il avait pu imaginer d’elle … Il pensait qu’elle était restée dans un conflit interne avec lui. Ou alors il avait la chance qu’elle exprime le conflit par un baiser… Cette idée saugrenue lui effleura un bref instant l’esprit. Mais par chance elle avait évolué dans ses idées comme lui. Il n’aurait jamais cru retomber sous le charme d’une femme et pourtant … Maintenant qu’il embrassait Giulietta … Il se disait qu’il pourrait bel et bien retomber amoureux.

Jouant légèrement avec les longs cheveux blonds de Giu, le jeune homme avait du mal à vouloir la lâcher. Rompre le contact avec elle, était bien trop difficile à accepter. Pourtant, il sentit les lèvres de la demoiselle quitter les siennes, rouvrant les yeux, il fut contraint de lâcher la douceur de ses lèvres. Il aurait aimé continuer à l’embrasser, même s’il prenait le risque de manquer réellement d’air. La regardant dans les yeux, le jeune homme laissa sa main tomber doucement dans le cou de sa belle. La remarque de la demoiselle le fit rire avant qu’il hoche doucement la tête. « Je risquerai de souvent me mettre en danger juste pour avoir un baiser après … Tu risque d’en avoir marre à la fin… » Caressant en douceur le visage de la belle, le jeune homme frissonna légèrement à ses caresses. Il n’avait plus réellement l’habitude d’avoir autant de tendresse. Depuis la mort de ses parents biologiques, Kun avait toujours voulu être grands, ne plus laisser personne le câliner et lui apporter de la tendresse. Si bien que se sentir aussi proche d’elle était quelque chose de troublant, mais loin d’être désagréable. Il avait besoin de réapprendre à être proche de quelqu’un. Penchant la tête sur le côté alors qu’elle lui disait qu’il avait mis du temps à l’embrasser, le jeune homme se mordilla la lèvre inférieure. « Je n’étais pas censé savoir que je pouvais te plaire … Tu aurais pu être plus facile à comprendre, très chère… » Oui, il se trouvait une excuse !

Grimaçant un peu, le jeune homme se recula et se rallongea tranquillement dans son lit. La douleur c’était un peu réveil au niveau de son ventre. Il aurait bien voulu résister plus longtemps mais, il n’avait pas réussi à tenir. « Tsssk ! Ca fait mal… » Soulevant les draps sur son ventre, le jeune homme regarda le bandage qu’il avait autour du ventre. Fermant les yeux, le jeune homme, se mordit doucement la lèvre inférieure. « Tu sais dans combien de temps je peux sortir ? » Rester allongé ici … Ca n’allait sincèrement pas lui plaire. Il ne se voyait pas rester longtemps dans un lit à l’hôpital. Reposant le drap sur son ventre, le jeune homme regarda la demoiselle en souriant. « Faut que tu viennes à moi pour d’autres bisous … Je suis un homme blessé … » La regardant tendrement, il porta sa main vers celle de la demoiselle pour la saisir et la tenir. Il ne pouvait pas être redressé trop longtemps, mais il n’avait pas envie de la lâcher pour autant.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 645 MOTS.

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Mar - 11:04
Take care of me.× Kun & Giulietta ×
Giulietta n’arrivait pas à y croire. Elle n’arrivait pas à réaliser ce qu'il venait de se passer. Kun... Kun l’avait embrassé. Et elle l’avait embrassé aussi, avec autant de passion que lui. Ce baiser avait tellement été si… merveilleux… Redescendre de son nuage semblait bien difficile pour la jolie estivale. Elle était heureuse, elle était perdue. Elle n’avait pas envie de se séparer de lui. Se rendait-il compte de ce qui lui faisait ressentir ? Se rendait-il compte qu’il était bien le premier homme à lui faire autant tourner la tête ? Souriant faiblement en le dévisageant avec beaucoup de tendresse, elle laissa sa main cajoler son visage, encore et encore… puis ses doigts effleurer cette bouche aussi pulpeuse et sombre qu'une prune qui venait de lui voler le plus beau de tous les baisers. L'automnal faisait de même, avec elle. Ses phalanges caressant faiblement sa joue fit fermer ses belles paupières un instant pour savourer ces secondes avec lui. Laissant un rire agréablement cassé et suave s’échapper, elle ajouta, en plantant de nouveau son regard doré dans le sien : « Tu n’auras pas besoin de te mettre en danger. » Cette phrase avait sonné comme une affirmation. Lui faisait-elle comprendre qu’à présent, il pourrait l’embrasser… autant de fois qu’il le voudrait ? Posant sa main sur la sienne qui choyait toujours sa joue, Giu sourit timidement. Oui, il avait mis du temps ! Quel genre de fille se souviendrait du prénom d’un garçon seulement deux minutes après l’avoir rencontré si ce dernier ne lui plaisait pas ? Il y avait eu tellement de regards entre eux… Tellement de sourires bien significatifs ensuite... Riant faiblement face à sa remarque, elle le toisa du regard, un brin moqueuse. « Tsss. » Et c’était lui qui disait ça ? « C’est sûr que c’était encore plus évident de comprendre avec vous, Monsieur l’Anti-Summer ! » Rétorqua-t-elle avec une bien jolie répartie, ne se privant pas pour lui faire une petite pichenette sur le front. « Allé, remets-toi bien. » Ordonna-t-elle finalement en ne perdant toujours pas son sourire, tandis qu’elle le voyait grimacer et se plaindre de la douleur. Lui offrant un verre d’eau, elle finit par poser ses fesses sur la chaise tout en répondant à sa question. « J’attendais justement l’arrivée du Médecin pour en savoir plus » Probablement qu’il allait devoir rester ici un moment quand même. « Si tu dois rester un moment, je viendrais te tenir compagnie. A moins que… tu ne veuilles pas ? » Demanda la belle avec un petit sourire malicieux, arquant l’un de ses jolis sourcils en attendant sa réponse.

Le fait qu’il se saisisse de sa main lui fit rosir agréablement les joues, tandis qu’elle observait leurs doigts à présent liées les uns aux autres. Face à sa remarque, Giu leva finalement son regard noisette vers le visage de Kun. « Dans ce cas… » Souffla-t-elle avec un ravissant sourire, avant de rapprocher au maximum sa chaise du lit puis caler son bras valide et leurs mains unies sur le matelas. Leurs visages presque au même niveau tandis qu’il se tournait légèrement vers elle, la jolie blonde n’eut pas de mal à rapprocher ses petites babines pour embrasser le bel asiatique. Scellant leurs lèvres tendrement, elle pressa ses croissants de chairs contre les siens, lentement… sensuellement… enivrée par les effets merveilleux que tout ceci lui provoquait. Pourquoi était-ce si... fort entre eux? Cette sensation était impossible à décrire, tant elle était divine. Il y avait cette impression de se compléter à la perfection...
Ouvrant à peine ses yeux quelques secondes, elle observa ce beau visage qui répondait à ses mouvements, la faisant alors soupirer faiblement de plaisir. Bien trop d'émotions, tout à coup. Probablement parce qu'ils réalisaient qu'ils avaient failli y rester tous les deux. Que peut être... ils n'auraient jamais pu vivre un instant aussi fort et important que celui-ci, au final. Sans que la blonde ne puisse se retenir, deux larmes uniques tombèrent de ses yeux clos pour venir rouler entre leurs deux visages. Ils en avaient besoin. Ils avaient besoin tous les deux de cet instant ; après tout ce qui venait d’arriver. Comme si ces baisers étaient guérisseurs pour eux, Giulietta embrassa son ami encore et encore… pressant de plus en plus farouchement ses lèvres sur les siennes, les faisant s’écraser avec plus d’insistance. Pouvait-on réellement tomber amoureux lorsque tout autour s’effondrait ? On disait qu’avant, une germe de blé parvenait à pousser sur un champ de terre complètement brulé par les combats de guerre. « Kun, tu…Mm...» Peina-t-elle à murmurer entre deux baisers tendres, fronçant les sourcils d’une agréable frustration. Oui. Après tout ce qu’ils venaient de vivre… ils avaient définitivement besoin d’un moment comme celui-ci…

code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Mar - 20:43

❝ Take care of me ❞
- Kun & Giulietta -
Un simple regard peut déterminer la vie de chacun. Il faut tâcher de partager au mieux un regard pour comprendre qu'on est fait l'un pour l'autre.
 Allongé de nouveau et presque sagement dans son lit, Kun ferma un instant les yeux pour essayer au mieux de canaliser la douleur qu’il avait pu réveiller. Il allait devoir rester ici ? Hum… Non. Il n’en avait pas vraiment envie. Il avait qu’une envie, s’enfuir, partir loin d’ici. L’hôpital n’était pas un lieu qu’il appréciait. Rouvrant les yeux en entendant Giulietta prendre la parole, le jeune homme se mit à sourire en coin. Est-ce qu’il n’avait pas envie de la voir ? Hum. Cela serait fou de dire cela. Comment est-ce qu’elle pouvait penser cela ? Finalement l’embrasser n’avait rien changé. Elle avait des doutes ? Il aurait du l’embrasser plus longtemps encore. « Oh … J’hésite un peu … Je n’étais pas assez clair en t’embrassant juste avant ? » Il regarda la demoiselle avec un sourire en coin. Il attrapa doucement la main de Giu pour la caresser en douceur avant de lui sourire de plus belle. « Tu pourras venir … Je serais fou si je n’avais pas envie de te voir. Je vais avoir besoin de quelqu’un qui ne me laisse pas sombrer dans la folie à rester enfermé ici ! » Cela n’était pas possible pour lui de rester sage et d’envisager sincèrement de rester tranquille. Un vrai fauve en cage, Kun ne supportait pas l’idée d’être enfermé. Déjà que rester dans l’Héritage n’était pas facile, si en plus, il devait rester enfermé dans une chambre… Cela risquait d’être vraiment long, trop long…

Caressant encore la main de la demoiselle, le jeune homme profita de ce moment pour lui quémander des bisous. Il ne pouvait pas renoncer à cela même en ayant mal. Il pouvait l’embrasser alors autant en profiter pleinement. Souriant malicieusement, il adorait l’idée qu’elle se déplace à lui pour l’embrasser. Un vrai service à domicile, finalement être blessé avait un certain avantage … Glissant sa main le long de la joue de la demoiselle, le chinois appréciait le contact de ses lèvres contre les siennes. Cela était comme vivre éveillé un rêve. Frémissant doucement de plaisir, son corps en redemandait, plus il était proche d’elle, plus il avait envie d’en avoir plus. Laissant ses doigts glisser sur les bras de sa belle Giu, il fut soudainement surpris de sentir quelque chose d’humide toucher son visage. Rouvrant les yeux, il aperçu les larmes de la demoiselle. Pourquoi est-ce qu’elle… ? Il aurait bien voulu se reculer, lui demander, mais elle semblait resté accrochée à ses lèvres.

Est-ce qu’il pouvait lui en vouloir ? Non, pas vraiment, il ressentait le besoin de rester contre elle et ne pas la lâcher. Rester contre elle, la savoir proche de lui était en quelque sorte rassurant. Il n’aurait pas réussi à se calmer si en se réveillant elle aurait été loin de lui. Il n’aurait cessé de se demander si elle allait bien, si elle était en bonne santé. Il aurait certainement tout fait pour sortir de son lit pour aller à sa recherche. Entendant le début de phrase de sa belle summer, l’automnal ne put continuer à l’embrasser trop longtemps. Il était beaucoup trop curieux. Lâchant ses lèvres, il se recula un peu pour la regarder dans les yeux. Lentement ses mains viennent caresser les joues de Giulietta pour essuyer la trace des larmes qui avaient pu couler. Embrassant doucement le front de la demoiselle, il se mit à méditer un bref instant sur tout ce qu’il pouvait se passer. Non pas que pour eux deux, mais aussi avec tous les derniers événements. « Tu voulais me dire quoi ? » Caressant doucement les cheveux de Giulietta, il fut surpris d’entendre quelqu’un frapper à la porte. Se redressant légèrement, le jeune homme invita la personne qui venait de frapper à rentrer. Peut-être enfin le médecin ? Ou sa mère ? Une infirmière ? Difficile à dire, mais il allait avoir la réponse dans quelques secondes.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 656 MOTS.

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Mar - 12:15
Take care of me.× Kun & Giulietta ×
L’embrasser encore et encore. Lentement, tendrement… à en perdre parfois son souffle. Giulietta n’aurait jamais cru qu’une chose pareille puisse arriver entre eux, avant tout ça. Pourtant, à chaque fois que Kun pressait doucement ses lèvres sur les siennes, une petite voix dans sa tête lui affirmait que tout ceci était parfaitement normal au fond. Une évidence entre eux. Cela faisait des mois qu’ils se cherchaient, qu’ils s’observaient longuement, qu’ils se rapprochaient peu à peu. L’automnal avait beau être impulsif selon les autres, avec elle il se montrait différent. Et de son côté, la summer qu’elle était avait ce sentiment de ne pas être vue comme une fille trop sage et plate. Il avait compris qu’elle avait son caractère, qu’elle était capable d’élever le ton et d’imposer ses choix. Avec lui, Giu avait le sentiment de pouvoir réellement parler librement, sans filtre, sans être jugée. Elle pouvait… simplement être elle-même. Et c’était réellement agréable. Tout aussi agréable que ce baiser qu’ils s’offraient et qui commençait progressivement à faire monter une envie certaine entre les deux corps. Mince… s’il embrassait aussi bien en étant mal en point, qu’est ce ça allait donner lorsqu’il serait rétabli ? Cette idée la fit discrètement sourire contre les lippes du bel asiatique. Encore… encore… Elle n’avait pas envie de le quitter, sous aucun prétexte. Elle avait bien trop eu peur de le perdre. Essayant de dire  quelque chose, la belle estivale se fit happer par les lèvres pulpeuses de l’automnal qui l’embrassa une dernière fois, avant de s’écarter pour la dévisager tendrement. Fermant les yeux pour apprécier le doux baiser qu’il déposa sur son front, elle n’hésita pas à caresser la joue du plus jeune, son regard aussi tendre que le sien. Ce qu’elle voulait dire hein… Un sourire timide vint sublimer son joli visage. « Et bien…, je me disais que… » ‘Même si ce n’est pas le bon moment, on pourrait… essayer quelque chose… ensemble ?’ Voilà ce qu’elle aurait voulu lui dire. Seulement l’arrivée de quelqu’un toquant à la porte la coupa dans son élan.

Et c’est avec un doux rougissement aux joues que la porte s’ouvrit sur la mère de Kun ainsi qu’une infirmière. En les voyant aussi proche l’un de l’autre – lui ayant sa main dans les cheveux, elle sur sa fine mâchoire – les deux femmes ne purent de paraître agréablement surprises. Madame Zhao se précipita ensuite vers son fils afin de l’étreindre doucement, larmoyante. S’écartant alors de l’automnal pour le laisser savourer les retrouvailles avec sa maman, Giu se contenta de sourire, heureuse pour son ami et cette maman. « Je vais peut-être vous laisser ? » Proposa-t-elle gentiment, en ne voulant pas être de trop. Après tout, ils avaient besoin d’être en famille. « Oh non ! Restez Giulietta! Et toi là ! » S’exclama la femme avant de donner une pichenette à son fils « Depuis quand fréquentes-tu une aussi ravissante demoiselle sans même me le dire ? Tu sais qu’elle est restée avec moi pendant des heures en attendant qu’on te sorte du bloc ? » Hum… Ce n’était pas la peine de le dire, ça… « C’était normal, je vous assure. » Affirma la belle qui ne savait plus vraiment où se mettre. Malgré la gêne, une douce esquisse se dessina sur ses lèvres tandis qu’elle observait Kun, joliment maladroite.

Puis, tout à coup, la porte s’ouvrit à nouveau pour laisser apparaître un membre du conseil. « Je cherche Giulietta Riddle, on m’a dit que je pourrais la trouver ici, c’est vous ? » Approuvant d’un signe de tête, le leader afro américain lui demanda de le suivre à l’extérieur pour s’entretenir avec elle. La façon dont il parlait… angoissait intérieurement la belle. Avant d’accéder à sa requête, la jolie blonde se tourna vers Kun « Je reviens vite, d’accord ? » Promit-elle avec un faible sourire, son regard toujours plus rempli de douceur chaque fois qu’elle posait ses yeux sur lui. Effleurant doucement sa main en passant près du lit, elle finit par suivre le membre, le cœur battant d’angoisse. Tout près de la porte, se tenait l’un des assistants et amis de son géniteur. Mal en point, il la regardait d'un air profondément désolé, le visage baigné de larmes. Tâchant de bien fermer la porte de la chambre derrière elle, Giu sentit tout son corps trembler d’effroi. Elle avait compris…
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Mar - 21:47

❝ Take care of me ❞
- Kun & Giulietta -
Un simple regard peut déterminer la vie de chacun. Il faut tâcher de partager au mieux un regard pour comprendre qu'on est fait l'un pour l'autre.
 Il allait peut-être avoir enfin une réponse à ses questions. Cela était un vrai supplice de ne pas savoir la fin de sa phrase. Sa curiosité était bien trop grande. Mais alors que la jolie blonde commençait à lui répondre … On frappa à la porte, le destin était contre eux ? C’est ça ? Soupirant doucement, le jeune homme fut surpris de voir sa mère adoptive ainsi que du personnel soignant rentrer. Il n’avait pas eu l’idée de se décaler ou même essayer de changer de position. Il faut dire qu’il … Etait dépassé par les événements. Clignant des yeux un bref instant, il fut surpris de voir le regard de sa mère. Oh. Elle allait surement se faire des films. Ils n’étaient pas encore près de se marier mais il était persuadé qu’elle se voyait déjà marier son fils. Alors qu’elle s’approcha de lui pour le serrer dans ses bras. Kun quitta sa proximité avec Giulietta pour trouver l’amour maternelle de sa mère adoptive. Il avait parfois le regret de ne plus avoir sa mère biologique, mais il devait avouer que cette femme avait un amour si débordant pour lui que cela était presque une honte pour lui de se plaindre. Après tout, l’un et l’autre avait vécu des années juste tous les deux, ayant tout perdu chacun leur tour. « S’lut Ma… » Ma. Il n’avait jamais réussi à l’appeler ‘Maman’ ou même ‘Mayu’ son prénom. Cela avait été un bon compromis pour eux deux.

Se tournant brusquement vers la belle blonde quand elle proposa de se retirer de la chambre. Kun était prêt à lui hurler de rester avec lui. Non. Pas de suite. Il voulait rester encore auprès d’elle. Juste un peu … Avant qu’elle ne parte. Mais par sa chance sa mère adoptive lui demanda de rester sous les hochements de tête de son fils adoptif qui était ravi de la prise d’initiative de Ma. Toutefois, il se rentra sa tête dans ses épaules et grogna un peu en recevant la pichenette divine de sa mère. « Tss ! Ma ! Ce n’est … Pas ce que tu crois enfin … Si … Je crois… Mais … C’est nouveau. » Où étais passé le grand gaillard de 22 ans qui n’avait pas froid aux yeux ? Il était comme tout garçon, un peu bêta devant sa mère. Et puis, cela était un peu gênant de parler de cela devant Giu. Mais apparemment elle était restée à l’attendre pendant qu’il était au bloc. Vraiment ? Regardant Giulietta avec une grande douceur, un doux sourire apparut sur son visage. Il était surement l’homme le plus chanceux de l’Héritage.

Pensant pouvoir profiter de ce moment tout ce qu’il y a des plus exquis, Kun fut déçu de voir la porte de sa chambre s’ouvrir à nouveau. Un membre du conseil rentra pour demander à parler à Giulietta. Que se passait-il ? Fronçant un peu les sourcils, le jeune homme la laissa partir sans rien dire. Après tout, il n’aurait pas eu la force de lui courir après. Acquiesçant alors qu’elle lui dit revenir bientôt, le chinois se rallongea dans son lit pour l’attendre sagement. Attendre … Sous le regard protecteur de sa mère.

Attendre … Des secondes, des minutes, des heures… Cela était vraiment angoissant pour lui. Elle avait eu des soucis ? Est-ce qu’elle regrettait leurs baisers ? Elle était finalement blessée elle également ? Se tournant pour la énième fois dans son lit, Kun regarda la chaise libre que Giu puis sa mère avaient pu occuper. Sa mère était partie dormir, promettant revenir à la première heure demain matin. Après tout, elle avait peur que son fils décide de s’enfuir de l’hôpital, après le passage du médecin Kun avait difficilement accepté l’idée de rester ici une bonne semaine … Mais le pire … C’est que Giulietta n’était toujours pas revenu. Déglutissant doucement, il n’arrivait pas à trouver son sommeil. Tout était un bon prétexte pour se contrarié encore plus l’esprit. Et si elle avait eu quelque chose ? Si ces types étaient revenus s’en prendre à elle ? Se redressant soudainement dans son lit en grimaçant, ce fut la perfusion à son bras et relié au lit qui l’empêcha de partir à sa recherche. Soufflant agacé, il commençait à regarder comment retirer cela alors que lentement la porte s’ouvrit de nouveau. S’arrêtant de toucher à son bras, il fixa la porte. Une infirmière ? Non … C’était elle. « Giu ? »
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 752 MOTS.

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Mar - 6:33
Take care of me.× Kun & Giulietta ×
Elle avait compris. Il avait fallu d’un regard, d’un seul et foutu regard pour comprendre ce qui était arrivé. Faisant face à l’ami de son père, à son visage traumatisé et larmoyants… Giulietta sentit tout son monde sombrer. Le corps tremblant mais digne, la demoiselle sembla presque imperturbable, presque vide de toute émotion. Ce qui la trahit fut ses yeux baignés de larmes ne roulant pas ainsi que de sa voix brisée qui réussit à murmurer, après beaucoup d’efforts : « Est-ce-qu’il a souffert… ? » Pitié, faites que tout soit allé très vite, qu’il n’ait pas eu mal. Probablement pour la rassurer, on lui assura que non. L’ami de son paternel vint la serrer dans ses bras afin de la soutenir. Se laissant étreindre comme une poupée sans vie, la jolie blonde soupira douloureusement, levant ses yeux au ciel pour ne pas craquer. «… Où est-il ? » Demanda t-elle ensuite, d’un timbre tremblotant et cassé, après s’être doucement écartée. Comme s’il était encore en vie, comme s’il n’était jamais parti. « Dans une chambre, ici. Si vous le souhaitez, je peux vous y conduire. » Proposa alors le membre du conseil, avec douceur. « S’il vous plait » Susurra t-elle, avant de le suivre d’un pas chancelant et dévasté. Lorsqu’elle arriva dans la fameuse pièce, froide et stérile, ce qui semblait lui restait de cœur se brisa en découvrant le corps inerte et pâle de son père, allongé sur une table de métal et recouvert d’un drap. S’approchant difficilement de lui, sa gorge se serra douloureusement tandis alors qu’elle prenait conscience de l’effroyable réalité. La belle était détruite. « Papa, pourquoi… ? » Questionna t-elle après avoir embrassé son front glacial, ses doigts caressant ses cheveux gris. Les larmes se mirent à rouler et ce fut avec rage qu’elle se jeta sur le buste de son géniteur, dur comme de la pierre.

~

Elle n’aurait pas su dire combien de temps elle était restée auprès de son père. La seule chose qui lui venait en tête était tous leurs souvenirs qui défilaient à vive allure. Entretemps, elle avait appris que Soo avait sorti d’affaire mais qui, comme si la vie n’était pas assez chienne comme ça, avait également perdu son paternel. Après avoir passer une bonne partie de la soirée avec lui, Giulietta avait fini par le quitter, le laissant alors entre les mains de sa mère et de Yun Jae. Ce fut le cœur lourd et l’esprit meurtri que ses pas s’étaient dirigés vers la chambre du garçon qui hantait ses pensées comme jamais. Kun… après toutes ces heures d’absence, il s’était surement inquiété. Serait-il fâché ? Allait-il lui hurler dessus ? Dieu ce qu’elle s’en voulait. Seulement, il n’y avait qu’une seule solution pour connaître la finalité de tout ça. Ce fut donc après avoir rassembler le peu de courage restant en elle que l’estivale entra dans la chambre de l’automnal, doucement. Il ne dormait pas. Il semblait l’avoir attendu, tout ce temps. Fermant la porte et collant faiblement son dos contre cette dernière, Giu baissa son visage afin de ne pas montrer ses yeux rouges et son teint beaucoup trop pâle. « Je te demande pardon Kun. Je...» Murmura t-elle d’une voix tremblante et mal assurée. Elle resta loin de lui, comme si elle craignait qu’il l’engueule. Ou qu’il remarque sa mine dévastée. « Soo s’est réveillé, il est sorti d’affaire. » Une très bonne nouvelle, qu’elle aurait pu accompagner d’un sourire heureux si son cœur avait pu le faire. Il n’en fut rien, malheureusement. Se risquant à se rapprocher de son lit de malade, la belle n’osa pas planter son regard doré dans ses yeux bruns, évitant tout contact visuel de peur de flancher. « ...T’as soif ? C’est important de boire. On a été déshydraté et...» Expliqua t-elle maladroitement en s’activant pour remplir son gobelet d’eau, faisant en sorte que son action dure le plus longtemps possible. Seulement… Kun ne sembla pas l’entendre ainsi. Ne parvenant plus à résister à son regard, la belle ne put que tourner son visage d’ange meurtri vers son ami qui lui intimait de le faire. Les yeux embrumés de larmes qui ne parvenait pas à rouler, elle dévisagea le bel asiatique avec désespoir. Stop. C’était trop dur de garder ça pour elle, de jouer la forte. « Nos pères sont morts... » Annonça t-elle finalement, d’une voix brisée de douleur. « Il n’a plus que sa mère et moi… je n’ai plus de famille  » Plus de père, plus de mère, plus de parents. Elle craqua. Malgré ses efforts et sa bonne volonté, Giu ne put que craquer véritablement. Cachant son visage entre ses mains crispées, ses mots se nouèrent dans sa gorge brûlée. Elle n’y arrivait plus.
code by lizzou × gifs by tumblr
Riddle Giulietta

Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 564
situation marital : Amoureuse de Kun ♥
Appt n° : 110
Emploi/études : Restauratrice d'oeuvres d'art anciennes + exploratrice
Passe-temps : se cultiver sur l'ancien monde, la littérature, chanter, la photographie
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t66-riddle-giulietta-ft-agron-dianna http://blood-seasons.forumactif.org/t67-riddle-giulietta#399 http://blood-seasons.forumactif.org/t64-16-09-2016-riddle-giulietta-ft-agron-dianna https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si je le pouvais, alors je voudrais... aller n'importe où tu voudras. Si je pouvais... ne te faire appartenir qu'à moi, alors j'irais n'importe où tu iras. Dans ton cœur, dans ton esprit tout entier... Je resterais ma vie entière tout près de toi, à tes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD SEASONS :: l'héritage :: quatrième étage :: hôpital-