Blood Seasons ferme ses portes.

[évènement intrigue] we all are concerned

 :: l'héritage :: quatrième étage :: serres :: parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 3 Mai - 9:19
We all are concerned
× bs' members
Tenue + Le sourire de Eve ravit Min Ho, et pas qu'un peu. Parce que son sourire était pour lui quelque chose d'unique, qu'il n'échangerait pour rien au monde. Même devenir aveugle était impensable, ne plus rien voir, son visage, ses yeux pétillants, sa bouche gourmande ... Non, ça ne devait jamais se produire. Cette couleur sur ses joues, ce rose mélangé à du rouge prouvait qu'il l'avait touché sentimentalement parlant, et cela le rendait encore plus fier. Il la sentit vagabonder son regard autour d'eux, et alors qu'il avait fait la même chose par réflexe, il fut surpris lorsqu'elle l'attrapa par le col pour lui donner un putain de baiser. Ce genre de baisers qui partait généralement en sucette lorsqu'ils n'étaient que tous les deux, ce type d'attentions qui le rendait fou instantanément. Ses yeux restèrent ouverts, la surprise l'avait pris de court, Eve l'avait pris au dépourvu et sur le coup, son cerveau s'était éteint. Cela ne dura que quelques secondes, le temps que son esprit dominant ne revienne au galop et qu'il glisse une de ses mains dans le bas du dos de la jeune femme, l'attirant au maximum contre lui.

Deux jours que leurs lèvres ne s'étaient pas touchées, et ils avaient l'impression de ne pas l'avoir fait pendant une éternité. Et même si ce baiser était en train de faire monter le rythme cardiaque de Min Ho, ainsi que son envie dans son boxer, il n'arrêterait ce baiser pour rien au monde. Quelle bonne idée d'avoir mis un pantalon large et fin, au moins, personne ne se rendra compte de son petit malaise. Lorsque le baiser se termina par un "merci" de la part de la médecin, il remonta ses doigts jusqu'à sa nuque. C'était un geste anodin, peut-être affectif, mais pour lui c'était autre chose. En faisant cela, implicitement, il indiquait à tout le monde qu'elle lui appartenait, et qu'un seul regard sur elle suffirait à le rendre dingue, au point de devenir agressif. Après tout ses sautes d'humeur n'avaient pas disparu, au contraire, lorsqu'un type s'attardait trop sur sa Eve, il voyait rouge. Les paroles remplies de sous-entendus de la jeune femme le firent sourire, puis il resta pensif quelques instants, perdant alors tout amusement sur son visage. Il devait lui dire, lui demander, mais cela relevait de l'improbable, et il n'était pas certain qu'elle accepte. Sans attendre qu'Eve lui demande s'il allait bien, il regarda ailleurs avant de lui dire : « Plus tard dans la journée, il faudra que l'on parle Eve. J'ai ... Quelque chose à te demander. »
code by lizzou × gifs by tumblr
Yang Min Ho

Date d'inscription : 14/10/2016
Messages : 742
situation marital : en couple avec eve
Appt n° : 002 avec eve
Emploi/études : informaticien, devenu ingénieur info depuis peu
Passe-temps : sport, bidouillage informatique, drague et + si affinité ;)
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t130-yang-min-ho-ft-oh-sehun#1910 http://blood-seasons.forumactif.org/t129-yang-min-ho#11944 http://blood-seasons.forumactif.org/t127-14-10-2016-yang-min-ho-ft-oh-sehun-exo#1899
médaille argent



" Apprécie tout simplement cette si belle souffrance, tombe encore plus bas. Je vais jouer avec toi comme bon me semble, entre mes mains tu vas te régaler ! Ne cherches pas à t'enfuir, tu resteras ici pour toujours. " ▵  
[ MONSTER ] - EXO
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 17:23
We all are concerned × All my family ♥
Tenue ~ Même s’il restait le dominant, elle aimait parfois le surprendre. Se montrer tendrement brusque avec lui pour le rendre encore plus fou et accro à elle, autant qu’elle l’était à lui. Et indirectement… cela prouvait qu’elle n’était pas non plus si fragile et docile que cela, au plus grand bonheur du coréen. Sans ce petit mordant, probablement qu’il se serait ennuyé n’est ce pas ? Eve était un ange… mais un ange parfois très taquin et malicieux. De petites cornes étaient cachées sous son aréole lumineuse. Embrassant le garçon de ses rêves avec une passion et un désir aussi secret que fiévreux, la jolie eurasienne fronça quelque peu les sourcils de bonheur ; frustrée qu'ils soient entourés par tout ce monde l’empêchant de s’offrir à lui, complètement et sur le champs. Chaque fois que leurs lèvres se confrontaient… elle avait l’impression que la terre tournait encore plus vite, que le sol pouvait s’effondrer sous leurs pieds à tout moment. C’était une sensation unique, grisante… presque aussi merveilleuse que lorsque leurs corps s’unissaient l’un et à l’autre pour ne faire plus qu’un. Inutile d’entrer dans les détails. Les voir en train de s’embrasser suffisait à deviner sans mal le feu déjà intense qui les habitait, rien que par un baiser…

Caressant le bas de sa chevelure courte et blonde, sa belle esquisse se renforça en le voyant sourire. Malgré son allure toujours froide et mystérieuse, elle le surprenait à sourire de plus en plus facilement en ce moment, pour son plus grand bonheur. Le sourire de Min Ho était le plus beau de tous les trésors aux yeux d’Eve. Si rare, si précieux… Comme une étoile filante passant trop vite pour l’admirer véritablement. Et c’était elle, la gardienne de toutes ces belles étoiles qu’il lui offrait, furtivement. Elle était… bien trop chanceuse. Le dévisageant de ses grands yeux de métisse amoureusement,  appréciant le contact de ses doigts sur son cou et plus particulièrement sur sa cicatrice.  Même si elle était disgracieuse, il n’avait pas peur de la toucher. Il apaisait sa douleur en la caressant doucement. Reconnaissante, la franco-japonaise sourit un peu plus… avant qu’au final, sa propre esquisse se fane progressivement en découvrant l’air sérieux et préoccupé de sa moitié. Parler plus tard ? Une chose à lui demander ? Prenant un petit air étonné et perplexe, elle répondit assez vite : «  Oui, bien sur. Quand tu voudras ! » De quoi voulait-il discuter ? Cela semblait important. « Hey… ça va ? » Demanda t-elle après coup, un peu anxieuse face à sa mine sérieuse. Se rapprochant encore plus près de lui, sa main alla se poser sur la joue fine de Min Ho, qu’elle caressa de ses doigts, tendrement. « Tu sais que tu peux tout me dire, n’est ce pas Min Ho… ? » Assura alors Eve, ses grandes prunelles scrutant son coréen avec amour et préoccupation.
code by lizzou × gifs by tumblr
Kojika Eve

Date d'inscription : 14/10/2016
Messages : 455
situation marital : En couple avec Min Ho ♥
Appt n° : 188 avec Min Ho
Emploi/études : Infirmière chirurgienne
Passe-temps : Danser, dessiner, passer du temps avec les enfants du foyer ainsi qu'avec Lily, Ryu, Kaz et Toshi
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t132-kojika-eve-ft-kiritani-mirei http://blood-seasons.forumactif.org/t131-kojika-eve http://blood-seasons.forumactif.org/t128-14-10-2016-kojika-eve-ft-kiritani-mirei https://www.wattpad.com/user/Clowride
médaille bronze



Si tu me voulais tu n'avais qu'à dire oui. Et si j'avais été toi, je ne me serais jamais laissé partir. T'es-tu déjà demandée ce que nous aurions pu être ? Tu disais que tu ne voulais pas mais tu l'as fait. Tu m'as menti, tu as obtenu une putain de réparation.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 19:21
évènement intrigue
we all are concerned


Il était adorable, surtout quand il se mettait à rougir de cette façon. Le tatoueur avait réussi à le mettre mal à l'aise, mais ce n'était pas non plus comme si ce n'était pas aisé de le faire face à Satoshi. Néanmoins, contrairement à certaines autres fois, Artur avait agi tout à fait sur un coup de tête, sans se poser plus de questions que cela. Oui, son presque baiser avait été naturel pour lui et il ne s'en sentait pas décontenancé pour le moins du monde.
A son tour, le russo-japonais prit l'un des petits-fours afin de le savourer, souriant doucement aux paroles de son interlocuteur. Bien sûr que Satoshi souhaitait son bonheur plus que tout le reste, ça il le savait bien. Sauf qu'Artur avait remarqué quelque chose qu'il ne tarda pas à lui avouer.

« Avant de faire mon bonheur, essaie au moins un peu de faire le tien. Je suis certain que cela peut contribuer au mien. »

Il lui fit un clin d’œil complice, se retenant de le décoiffer gentiment une fois supplémentaire. Finalement, il jeta un regard circulaire dans la pièce, apercevant deux ou trois têtes connues parmi toute la population de l'Héritage qui semblait s'être déplacée exprès pour cet événement. Evidemment, Artur ne pouvait s'empêcher au précédent auquel il avait participé et qui avait terminé dans des circonstances loin d'être plaisantes. Aussi avait-il dû se faire violence pour venir ici, essayer de profiter d'un semblant de fête.
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai - 21:02
Nos pas nous rapprochaient de plus en plus de l'estrade où nous devions faire notre coming-back dans le seul but de montrer notre dévouement toujours existant, toujours vivant, toujours plus intense envers nos chers citoyens. D'où nous étions postés, nous pouvions apercevoir les derniers préparatifs floraux se mettre en place en arrière-plan, sur le podium quelques techniciens s'affairaient encore pour corriger certains défauts de micro ou d'intonations, d'autres ouvriers mettaient en place le pupitre de manière à ce qu'il tienne en place peu importe les événements qui pourraient surgir à tout moment de notre entrevue sincère et peinée, les petits journalistes du quotidien de l'Héritage se préparaient à prendre des notes pour communiquer le résumé de ce qui allait bien pouvoir être dit en ce jour si difficile et joyeux à la fois. Nous nous avancions calmement bien que les estomacs, intérieurement, se liaient davantage, que nos tripes dansaient, virevoltaient, s'emmêlaient avec d'autres organes qui s'invitaient sans autorisation au ballet. Notre coeur battait plus fort, aussi, mais nos faciès ne montraient guère cette appréhension qui faisait rage -et ravage- au sein de notre enveloppe corporelle.

- Ça va être à nous, murmurai-je à ma propre personne sans directement vouloir mettre mes collègues dans la confidence alors que nous étions arrivés au pied des marches de la plate-forme.

Nous attendions le signal des chefs du chantier, ceux qui avaient travaillé longuement pour nous sortir de si jolis détails pour cette fête printanière hors du commun et totalement nouvelle, ceux qui avaient passé des jours entiers à planifier chaque éclairage, chaque haut-parleur, avec une minutie professionnelle agréable qui nous permettait de nous reposer, malgré tout. Il n'y aurait pas de cafouillages techniques, c'était déjà un bon point que nous pouvions prendre en compte de manière à nous donner les dernières forces nécessaires à notre montée. Une main s'enfouit dans ma poche droite, cherchant à tâtons le morceau de feuille sur lequel j'avais pris quelques notes. Bien que j'avais longuement répété le discours que je devais faire, cela me rassurait d'avoir ce petit bout de papier sur lequel était annoté pas mal de points essentiels à ne pas oublier. Je trépignais d'envie que cela se termine vite, très vite, mais extérieurement, rien ne pouvait présager que le stress et l'angoisse commençaient à prendre possession de mes moyens. Non, rien était capable de me perturber, quand bien même j'avais entrevu des regards noirs se projeter sur nous, Membres du Conseil. Je n'eus pas le temps de pousser plus ma réflexion, car un signe de main nous indiqua que le moment était venu de faire notre apparition sur le plancher de l'estrade.

Un pour tous... Et tous pour un.
Ling Joshua

Date d'inscription : 08/01/2017
Messages : 920
situation marital : En partenariat sentimental.
Appt n° : 194
Emploi/études : Membre du conseil/Architecte
avatar
http://blood-seasons.forumactif.org/t253-ling-joshua-ft-aaron-yan-liens http://blood-seasons.forumactif.org/t255-ling-joshua-ft-aaron-yan-activites-rp#5994 http://blood-seasons.forumactif.org/t248-ling-joshua-ft-aaron-yan
médaille bronze
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 1:25




Feat
everybody


We all are concerned

Combien de fois lui avait-on dit qu'il devait penser à lui ? Mais les gens savaient très bien qu'ils n'avaient pas à lui tenir de tels propos parce que, au fond, il était aussi égoïste qu'eux pouvaient l'être à leur manière. Il le montrait juste différemment. Alors, quand Artur lui dit d'essayer d'abord de penser à lui, il ne répondit pas parce qu'il ne voyait pas quoi y répondre. Peut-être avait-il raison, peut-être avait-il tort. Qu'est-ce qui était le plus juste ? Jusqu'à maintenant, avoir essayé d'être heureux aux côtés d'Artur ne lui avait apporté que du malheur.
Il repensa à la soirée de Noël. En croisant Artur dans ce couloir, il n'avait pas pu s'empêcher de se remémorer les conseils de Ryu, il avait essayé de se mettre à la place de son meilleur ami qui ne connaissait toujours rien de ses sentiments jusqu'à ce qu'il les lui communique. Il avait fait passer sa personne avant lui et avait essayé de lui faire passer un peu de bonheur après la petite dispute qu'ils avaient pu avoir. Cela avait marché... Jusqu'à ce qu'Artur se fasse kidnapper sous ses yeux. Qu'est-ce qu'il avait été lamentable.

« Moi..., débuta-t-il, Moi, je ne serais heureux que quand tu le seras. Alors, comme promis, je vais faire de mon mieux pour panser tes plaies et qu'un sourire repeigne ton si beau visage. »

Il sourit timidement et se mit à manger ce qu'il y avait dans son assiette avant même de se resservir. Et les autres ? Ils n'avaient qu'à venir se servir.

Codage par Libella sur Graphiorum

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 1:38









We all are concerned

Ah, il avait presque oublié qu'ils étaient en présence d'autres gens et qu'Izao avait revêtu son masque pour la soirée. Cependant, il avait bien senti que face à lui il avait du mal à rester de marbre. Il trouvait cela si adorable mais il ne lui en fit pas part parce qu'il n'était pas là pour le mettre au défi de savoir garder son sang-froid. Déjà qu'il le sentait tressaillir face à ses propos. D'ailleurs, bien sûr qu'il savait pourquoi est-ce que cela l'intéressait de savoir s'il était venu ou non l'accompagner. Cela sonnait comme une évidence dans tous ses esprits.
Verre de jus de fruits en main, il se permit de boire encore un peu quand son interlocuteur fut sec et presque froid avec lui. Avait-il dit quelque chose de travers ou ne supportait-il décidément pas les compliments ? Insatisfait, et sans crier gare, il posa une main sur la hanche d'Izao pour l'attirer à lui et lui voler un baiser. Ensuite, il lui fit un clin d'oeil face à sa mine déconfite et le relâcha.

« Si j'avais su que tu y viendras, sache que je t'aurais invité. »

Et cela était vrai. Il avait longtemps songé à ce bal quand l'annonce avait été mis en place. Il s'était d'abord dit que cela était inutile d'y aller, puis sa secrétaire avait insisté pour qu'il vienne. Mais, la soirée ne serait pas amusante sans Izao. Néanmoins, il paraissait évident que celui-ci ne viendrait jamais à ce genre de fête... Alors qu'est-ce qui avait fini par le pousser à y aller ?

« As-tu réellement été forcé ? », le questionna-t-il en arquant un sourcil.

Codage par Libella sur Graphiorum
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 2:12


WE ALL ARE CONCERNED
ft. everybody

Sourcils froncés, il tentait de mettre de l’ordre dans son esprit. Contrairement à d’habitude, il n’était pas seul avec Camille, ce qui le rendait particulièrement mal à l’aise. Il avait encore plus de mal à agir naturellement avec lui dans ces conditions. Il se mordit l’intérieur des joues, venant à se demander pourquoi est-ce qu’il avait finalement décidé de venir l’y rejoindre. C’était une idée stupide, à bien y réfléchir. Surtout que le psychologue semblait d’humeur à le mettre dans l’embarras. Izao fut une nouvelle fois pris au dépourvu lorsque son interlocuteur l’attira vers lui, posant avec nonchalance une main sur sa hanche. Il n’eut même pas le temps de le repousser qu’il vint l’embrasser sournoisement avant de lui décrocher un clin d’œil. Le plus jeune sentit un long frisson le parcourir, mélange de frustration, colère, gêne et...quelque chose de simplement indescriptible. Il ne supportait pas le fait d’être pris par surprise de la sorte, surtout au beau milieu des autres ; ils ne voulaient pas qu’ils se méprennent –mais se méprenaient-ils seulement sur la nature de leur relation ? Izao serra la mâchoire avant de lui jeter un regard noir ; il ne pouvait pas le frapper dans cet endroit, si ? « Quoiqu’il en soit, tu ne m’as pas invité... » répondit-il faiblement, une pointe de reproche dans la voix. Il ne pouvait nier le fait que ses paroles venaient de lui faire plaisir –quand bien même ce n’était qu’infime. Néanmoins, le cadet se permettait encore de garder sa mine boudeuse. C’était trop facile de lui sortir ce genre de chose, alors que dans les faits rien ne s’était produit. Tout comme c’était bien trop facile de l’embrasser devant tous les autres sans lui demander son avis.
A sa question, suspicieuse, Izao ne put s’empêcher de se gratter la nuque, presque agacé. Pourquoi cherchait-il tant à la savoir ? Le jeune homme se sentait à présent bien trop embarrassé pour lui faire part de quoi que ce soit. Comme si souvent, il ne parvenait pas à être honnête. « Pourquoi est-ce que je mentirais ? » demanda-t-il en feignant un air détaché alors qu’il prenait soin de ne pas le regarder.



Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 19:39
évènement intrigue
we all are concerned


Le chef de la sécurité s'était longtemps demandé s'il allait se rendre à l'événement organisé par l'Héritage. Il n'était pas spécialement friand de ces regroupements depuis la catastrophe d'à peine deux mois, demeurant la plupart du temps sur le qui-vive afin que rien de mauvais ne puisse de nouveau arriver. Suite à la mission qu'il avait effectué pour le sauvetage d'Artur, beaucoup de questions avaient fleuris dans son esprit tant et si bien qu'il n'avait pas vraiment pris de bon temps depuis un moment.
Ce fut Mari qui se fit entendre, trépignant presque des pieds pour lui demander d'aller à cette fête. Jakobe se demandait où est-ce que sa fille avait trouvé autant de courage et d'espoir et, à la vérité, il l'enviait énormément. Le pouvoir de l'enfance ne cesserait jamais de l'étonner. Ainsi donc, il avait craqué. Il s'était préparé en revêtant un costume trois pièces noires tandis qu'il avait réussi à dénicher une petite robe rose à sa princesse.
Ils pénétrèrent main dans la main dans le parc où était organisé l'événement. Le chef de la sécurité aperçut rapidement quelques têtes qu'il connaissait, mais ne put s'y intéresser plus longuement car Mari le tirait pour se diriger vers le buffet, clamant qu'elle souhaitait un jus d'orange.
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 19:53
évènement intrigue
we all are concerned


Artur ne répondit pas non plus aux propos de son interlocuteur. Il se contenta de déposer un baiser sur son front, songeant qu'il était vraiment trop pris par son mal-être. Est-ce qu'ils parviendraient ensemble à se relever et à penser à autre chose ? La guérison serait longue et probablement encore compliquée, mais Artur n'avait pas envie de se montrer négatif aujourd'hui. A l'inverse, il souhaitait se remettre sur pieds et parvenir à aller de l'avant. Il en avait assez de voir le monde aussi noir. Pourtant, le monde était bien plus sombre encore que cela.
Que se cachait-il derrière le masque de ces représentants ? Que se cachait-il dans les autres laboratoires du bunker ? Il y avait encore beaucoup de mystères et de secrets à connaître avant de pouvoir aller mieux. Le tatoueur avait tout perdu, en plus d'être enfermé six pieds sous terre. Il abandonna un faible soupir, abandonna son assiette vide avant de relever le regard vers Satoshi. Peut-être qu'il n'avait pas tout perdu.

« J'ai l'impression qu'il va y avoir un discours, dit-il en désignant l'espèce d'estrade à quelques mètres. Tu veux écouter ou on va un peu se promener dans le parc ? »

Un délicat sourire se traça sur ses lèvres tandis que les mots de son meilleur ami continuaient de résonner en lui. Arriveraient-ils un jour à être des personnes heureuses ?
Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Mai - 0:37




Feat
everybody


We all are concerned

Satoshi trépigna intérieurement face au baiser d'Artur sur son front. Il lui offrit un nouveau sourire mais remarqua bien qu'il était mitigé. Il avait de quoi l'être après tout ce qu'il avait subi dernièrement et surtout aux mots qu'aucun des deux ne s'était retenu de dire l'autre jour. Artur avait appris qu'il était stérile et avait littéralement explosé de colère mais, pour une fois, Satoshi avait été loin de se laisser faire. Des choses avaient été dites et ni l'un ni l'autre ne s'étaient excusés car ce serait nié tout ce qu'ils avaient pu se dire.
Son assiette terminée, il se retint de se resservir et la déposa par-dessus celle de son meilleur ami. Effectivement, il allait y avoir bientôt un discours mais qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire désormais qu'Artur lui avait proposé d'aller se balader dans le parc ? Inconsciemment, il attrapa sa main entre les siennes et dit sur un ton enjoué :

« Allons dans le parc ! Je crois que ça va mieux plutôt que d'entendre aux aguets tout ce qu'ils ont à dire, dit-il en fronçant les sourcils, Quoiqu'ils disent, cela ne réparera pas le fait qu'ils ont été incompétents. »

Puis, il entraîna Artur jusqu'au parc. Cela sonnait un peu comme une petite ballade romantique et, même s'il savait qu'il en était rien, cela le rendait toute chose. Mais, entre eux deux, ce n'était que de l'amitié et rien de plus et, aujourd'hui, il pouvait dire avec sincérité que cela le satisfaisait.

Codage par Libella sur Graphiorum

Invité

avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD SEASONS :: l'héritage :: quatrième étage :: serres :: parc-